Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2013

Oméga...

Les éditions Delcourt viennent de publier Oméga, une nouvelle et distrayante bande-dessinée uchronique de la collection Jour J concoctée par les scénaristes Fred BlanchardFred Duval et Jean-Pierre Pécau et par le dessinateur Maza. Ici, le postulat de départ, original, est que les ligues d'extrême droite ont réussi à faire tomber le régime parlementaire en février 34 et à instaurer un état autoritaire. Autoritaire et fort, puisqu'en réagissant par les armes à la tentative de remilitarisation de la Rhénanie par l'Allemagne, il provoque la chute du régime nazi et l'exil d'Hitler en Amérique du Sud !... On n'évite pas les écueils du politiquement correct, mais on trouve glissées dans l'histoire quelques amusantes pépites. On verra ainsi le rôle que les scénaristes, dans leur intrigue, ont réservé à Simone de Beauvoir...

 

Oméga.jpg

" Depuis huit ans, à la suite du coup d'État des ligues d'extrême droite le 6 février 1934, la France a cessé d'être une république et n'a plus qu'un adversaire, la seule démocratie encore existante en Europe : la Grande-Bretagne. L'Europe est au bord du gouffre. La disparition du capitaine Antoine de Saint-Exupéry au-dessus de la Manche risque d'être l'étincelle qui mettra le feu aux poudres. "

28/05/2012

Paris brûle encore...

Les éditions Delcourt viennent de publier Paris brûle encore, une nouvelle bande-dessinée uchronique de la collection Jour J. Comme dans L'imagination au pouvoir, un volume précédent, les événements de mai 68 ont tourné à la guerre civile... Et en 1976, une force d'interposition de l'ONU est installée dans Paris pour tenter de séparer les milices rivales (punks anarchistes, combattants du Christ Roi, militants du SAC,...). La guerre civile et la présence de forces internationales favorisent évidemment quelques trafics lucratifs... Les scènes de combat dans un Paris dévasté, dessinées par Damien,  sont étonnantes. Mais - autant prévenir les personnes sensibles - la fin de l'histoire concoctée par les scénaristes, Fred Blanchard, Fred Duval et Jean-Pierre Pécau, est proprement terrifiante : l'ONU réussit à reprendre la main, et en 1980, Jean Lecanuet (le "Kennedy" français...), grâce à l'argent de la CIA, devient président de la République, et en 1987, Michel Rocard est bien placé pour lui succéder !... Et pourquoi pas plus tard François Hollande président !... Heureusement, tout cela n'est qu'une uchronie...

 

Jour J 8.jpg

"Suite à la mort suspecte du général de Gaulle durant la révolution de Mai 68, la guerre civile s'installe durablement en France. Huit ans plus tard, Paris est devenue une ville martyre, une zone de non-droit et d'affrontements entre factions rivales. C'est dans ce chaos que débarquent de nouvelles troupes de l'ONU, accompagnées d'un photographe de guerre dont la présence dépasse le seul cadre du reportage..."