Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2012

Droit de regard !...

Nous reproduisons ci-dessous une information intéressante, cueillie sur le site Nouvelles de France, concernant la prochaine venue au monde d'un magazine de droite non-conformiste, dirigé par François Bousquet, Jean-Emile Néaumet et Claude Chollet, et dont le titre devrait être Droit de regard. En espérant pouvoir bientôt consulter le faire-part de naissance en kiosque !...

Droit-de-regard.jpg


Droit de regard, le magazine de « la droite Zemmour »

"Droit de regard ne vous dit encore rien. Et pourtant, c’est un projet de bimestriel (6 numéros par an) « clairement identifié à droite, politiquement décomplexé et refusant toute diabolisation » dont le lancement est prévu pour septembre 2012. Alors que « les idées populistes sont de retour dans les urnes après une éclipse », François Bousquet (ancien directeur de la rédaction du Choc du Mois) et Jean-Émile Néaumet (ancien directeur de la rédaction de Flash) constatent que « ces succès n’ont pas rencontré en France de traduction journalistique forte » bien qu’« il existe des titres, souvent de réelle qualité, mais à la diffusion restreinte ». Avec le soutien de Claude Chollet, ancien directeur international des Laboratoires Beaufour-IPSEN International, ils prévoient de « [fonctionner] en miroir avec les nombreux sites Internet, blogs, fondations, associations des droites populistes » et d’être « une chambre d’écho à des travaux de fond pertinents, mais faiblement diffusés ».

La « ligne directrice » de Droit de regard ? « Pas d’ennemi à droite. » Son orientation ? De « droite Zemmour« , « du nom d’un de ses représentants les plus emblématiques ». C’est-à-dire : « une droite décomplexée vis-à-vis de la gauche – moderne dans la forme, frondeuse dans le ton, conservatrice dans le fond. Refusant la diabolisation, elle est intransigeante sur les questions d’immigration, attachée à la sécurité des biens et des personnes, économiquement protectionniste et veut solder l’héritage libéral-libertaire de 1968. » Pour cela, Droit de regard « privilégiera la recherche de l’exclusivité », « [multipliera] les reportages », « les enquêtes fouillées » et osera des couvertures « accrocheuses ». Un Marianne de droite ?

En tout cas un projet de magazine « ambitieux » et « fédérateur »« géré comme une entreprise avec les moyens matériels et humains nécessaires » (c’est si rare à droite !) qui a vocation à être « amplement diffusé en kiosques, tout en s’appuyant sur une solide base d’abonnés ». En attendant, Droit de regard, dont la maquette provisoire promet, cherche à constituer « un premier tour de table » et à lever 120 000 euros, de façon à permettre la parution de « six numéros la première année, douze dès la suivante ». Pour y participer : claude.chollet@noos.fr

Eric Martin (Nouvelles de France, 7 avril 2012)