Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2017

Cet étrange Monsieur Monnet...

Les éditions du Toucan publient cette semaine, dans leur collection L'Artilleur, Cet étrange Monsieur Monnet, une biographie signée par Bruno Riondel. Docteur en histoire des relations internationales, Bruno Riondel est déjà l'auteur de Considérations inconvenantes (Toucan, 2015).

 

Riondel_Cet étrange Monsieur Monnet.jpg

" Né à Cognac en 1888, Jean Monnet a eu une longue existence et une influence déterminante sur de très nombreuses décisions qui façonnent encore notre vie contemporaine.

Mais qui était-il vraiment ? Difficile de le savoir avec exactitude, tant l’homme a méticuleusement brouillé les pistes. Héritier de la maison de cognac familiale, il a voyagé très tôt dans les pays anglo-saxons (USA et Royaume-Uni). Réformé en 1914, il occupe l’un des premiers postes « interalliés » et vit le plus souvent à Londres. En 1940, il s’oppose à la proclamation de la « France Libre » de De Gaulle et devient l’un des principaux interlocuteurs de Roosevelt. A la fin de la guerre, le projet d’une Europe fédérale est prêt. "

25/05/2015

Considérations inconvenantes sur l'école, l'Islam et l'Histoire en France à l'heure de la mondialisation...

Les éditions du Toucan viennent de publier dans leur collection L'Artilleur, un essai de Bruno Riondel intitulé Considérations inconvenantes sur l'école, l'islam et l'histoire de France. Bruno Riondel est docteur en Histoire. Il enseigne dans un lycée parisien. Auparavant, il a travaillé dans de nombreux établissements secondaires des banlieues d'Île-de-France. On peut lire ses chroniques sur Atlantico ou sur Boulevard Voltaire.

 

Considérations inconvenantes.jpg

" Cet ouvrage est le témoignage d’un professeur d’histoire de l’enseignement secondaire, confronté à l’intrusion de l’Islam revendicatif au sein de l’école républicaine.

Constat des remises en cause fréquentes par certains élèves musulmans des contenus mêmes de l’enseignement (Shoah, colonisation, esclavage, etc…), mais aussi récit  des attitudes de déni ou d’idéalisme des personnels enseignants ou administratifs.

Enfin, il montre  comment l’enseignement officiel sur l’Islam cherche sans cesse à tordre le réel pour minimiser ce qui pourrait nous choquer dans l’histoire de l’Islam.

Ecrit au cours des deux dernières années, ce livre prend bien sûr une résonance particulière dans le contexte de ce début 2015. "