Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2010

Qui va à la chasse...

Les éditions du Rocher publient cette semaine Le petit roman de la chasse, de Bruno de Cessole, critique littéraire à Valeurs actuelles. Une belle présentation du monde de la chasse , de ses valeurs et de ses traditions qui devrait plaire notamment à ceux qui avaient aimé le Dictionnaire amoureux de la chasse, de Dominique Venner.

cessole-petitromanchasse1.jpg

"Le chasseur est devenu le bouc émissaire d’une société urbanisée qui a perdu le lien ancestral avec la nature. Dans le monde de plus en plus virtuel et factice qui est le nôtre, il est le dernier homme en contact avec la loi naturelle, en harmonie avec le cycle éternel de la mort et de la vie, qu’il s’arroge le privilège divin de retirer. D’où l’image scandaleuse qui s’attache à lui. Cruauté gratuite, plaisir décadent et passéiste, privilège élitiste ?

La chasse est tout autre chose. Un art de vivre, qui, après avoir été l’apanage des rois, fut une conquête de la Révolution et a séduit des générations de peintres et d’écrivains. Une activité totale et intense qui unit vertus physiques et mentales, instinct et méditation, et se confond, selon le philosophe Ortega y Gasset, avec l’essence même du bonheur. La condition paradoxale, enfin, de la préservation de la faune sauvage dans des espaces naturels et libres.


À travers évocations historiques, récits personnels (chasses en Europe, en Afrique, en Amérique du Sud), portraits d’écrivains chasseurs (Tourgueniev, Maupassant, Hemingway, Faulkner, Genevoix, etc.), pèlerinages sur des hauts lieux de l’art cynégétique (musées, demeures dédiées à la chasse, comme Chambord), ce Petit roman de la chasse ne se veut pas un plaidoyer pro domo, mais une initiation à un art méconnu, qui est aussi un éloge du chasseur tranquille."