Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2016

Une histoire de la révolution hongroise...

Les éditions du Rocher viennent de publier Une histoire de la révolution hongroise, signée par Henri-Christian Giraud. Journaliste, ancien directeur adjoint de la rédaction du Figaro Magazine, il est notamment l'auteur de De Gaulle et les communistes (Albin Michel, 1988 et 1989).

 

Révolution hongroise_Giraud.jpg

" Le 23 octobre 1956, le sang coule à Budapest. Un peuple de 10 millions d'habitants en défie un autre de 220 millions qui possède la plus forte armée du monde : l'URSS, le pays aux cent divisions. Armés de «cocktails Molotov», étudiants, ouvriers, femmes et tout jeunes enfants, affrontent les chars de l'Armée rouge. Au prix d'un héroïsme inouï, qui bouleverse les correspondants de presse du monde entier, ils en détruisent plusieurs centaines.
La révolution hongroise qui s'est poursuivie en résistance passive aux conséquences inhumaines pour la population, a fait des milliers de morts et de blessés et poussé 200 000 Hongrois à l'exode. Elle a aussi provoqué en Occident une crise de conscience qui a ouvert les yeux à plus d'un admirateur de la «grande lueur à l'Est». Cette autre révolution d'Octobre, fondée sur le retour de la nation, ruinait l'aura de la « mère des révolutions » porteuse du rêve policier et sanglant de l'internationalisme prolétarien.
À cette insurrection, il n'aura manqué ni la trahison la plus vile (qui a laissé une tache sur l'honneur de la légendaire armée rouge), ni l'obscure manœuvre des États-Unis d'Amérique qui, derrière le paravent de l'indignation, ont délibérément instrumentalisé cette tragédie, via l'ONU, pour en faire le test de leur volonté de coexistence pacifique.
Fondé sur les archives soviétiques et américaines et les recherches les plus récentes, cet ouvrage dévoile les multiples aspects de cette «Révolution antitotalitaire», qui sonnait en réalité le glas de l'empire soviétique et du communisme. Il y a des défaites plus prometteuses que des victoires. "

29/12/2010

Les chemins de la liberté...

A marche forcée est le titre du récit qu'a fait Slavomir Rawciz, officier de cavalerie polonais, capturé et déporté au Goulag par les Soviétiques en 1939, lorsque l'Armée Rouge a occupé une partie de la Pologne, de son évasion d'un camp de Sibérie et de sa traversée à pieds d'une partie de l'Asie centrale pour rejoindre l'Inde. Cet extraordinaire aventure, qui est à l'origine de l'ouvrage de Sylvain Tesson, L'axe du loup (Robert Laffont, 2004), a été adapté pour le cinéma par le réalisateur Peter Weir. Le film sortira en France fin à la fin du mois de janvier 2011 sous le titre Les chemins de la liberté.

Le livre de Rawciz a été réédité en 2002 aux éditions Phébus.


Bande Annonce : Les Chemins de la Liberté de Peter Weir
envoyé par publikart. - Regardez des web séries et des films. 

 



01/07/2010

Le piège afghan !...

La Nouvelle Revue d'Histoire est en kiosque (n°49, juillet-août 2010). Le dossier central est consacré aux guerres d'Afghanistan des deux derniers siècles, avec des articles de Philippe Conrad, Aymeric Chauprade et Jean-Dominique Merchet (de l'excellent blog Secret Défense). On trouvera aussi, notamment, deux articles de Dominique Venner, l'un consacré à François de Grossouvre et l'autre à la Reichswehr, ainsi qu'un entretien avec l'historien Henry Bogdan sur l'histoire de la Mitteleuropa.

NRH 49.jpg