Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2017

Résumons-nous....

Les éditions Robert Laffont viennent de publier, dans leur collection Bouquins, un recueil de chroniques d'Alexandre Vialatte intitulé Résumons-nous. Brillant germaniste, traducteur de Kafka, Alexandre Vialatte, qui se voulait auvergnat et européen et s'affirmait également chrétien et nietzschéen, est l'auteur de très nombreuses chroniques et aussi de quelques magnifiques romans comme Battling le ténébreux ou Les fruits du Congo.

 

Vialatte_Résumons-nous.jpg

" Pendant un demi-siècle, Alexandre Vialatte a cultivé l'art de la chronique. Ses œuvres constituent une sorte d'encyclopédie des activités humaines vues au travers du kaléidoscope d'un observateur malicieux qui sait résumer d'une sentence, lapidaire et drôle, le fond de son propos.
Nourri de textes inédits, ce recueil témoigne des différentes formes journalistiques pratiquées par Alexandre Vialatte, des années 1920 à sa mort en 1971. Il apprend son métier en collaborant à La Revue rhénane, en même temps qu'il s'initie à l'Allemagne, découvre Goethe et Kafka, et suit de près l'actualité du pays.
Dans Le Petit Dauphinois, comme dans l'Almanach des quatre saisons, autre florilège de sa fantaisie, Vialatte s'en donne à coeur joie, avec la plume d'un poète, l'imagination d'un conteur, l'humour d'un savant désabusé. Les chroniques cinématographiques parues dans Bel Amour du foyer constituent un volet inattendu de son oeuvre de journaliste. Vialatte s'amuse à y distiller ses conseils et ses opinions sur des films dont il raconte l'histoire à sa manière, toujours singulière et décalée.
Il a aussi tenu pendant près de dix ans une chronique dans Le Spectacle du monde, constituée de promenades littéraires plus que de véritables critiques. Là comme ailleurs, il exprime ses goûts, ses admirations avec une intelligence savoureuse, une virtuosité et une liberté de ton qui n'ont cessé d'enchanter ses innombrables lecteurs et lui valent d'occuper aujourd'hui une place prépondérante dans notre histoire littéraire. "

14/03/2016

Vialatte l'Auvergnat et Parvulesco le conjuré...

Le dix-neuvième numéro de la revue Livr'arbitres , dirigée par Patrick Wagner, est en vente et comporte deux dossiers, l'un consacré à Alexandre Vialatte et l'autre à Jean Parvulesco.

La revue peut être commandée sur son site :  Livr'arbitre, la revue du pays réel.

 

Livr'arbitres 19.jpg

Au sommaire de ce numéro :

Éditorial

Plaisirs solittéraires

Coup de coeur

Jack Kirby, une écriture du désastre

La fleur du capital, un grand roman polyphonique

Nouveautés

Pathétique franchise

Noir sur Blanche

Clio

Pour eux la guerre n'était pas si froide

Essai

Le voyageur immobile

Portrait

Jean Parvulesco : avec des textes de Christopher Gérard, Michel Lhomme, Michel Marmin, Michel Mourlet et Alfred Eibel...

Alexandre Vialatte : avec des textes de Jean-Baptiste Chaumeil, Philippe Barthelet, Jacques Aboucaya, Alfred Eibel, Christian Dedet, François Béal... et Alexandre Vialatte

Entretiens

       Authier en question

Chronique

Entre chic et choc , un dictionnaire détonnant

Billet d'humeur

La Bastille incontinente

Polémique

      «Putain» de Saint Foucault

Hitler, saison 2

Il est de retour

Réflexion

Le tour du jardin

Nouvelles

      Plus belle la mort, par Thierry Marignac

Papiers retrouvés dans le treillis, par Laurent Schang

05/07/2013

Causes toujours !...

Les éditions Descartes & Cie viennent de publier Causes toujours,  un petit recueil des chroniques que Philippe Muray publiait dans La Montagne (comme Alexandre Vialatte !). On y retrouve le style mordant de l'auteur d'Après l'Histoire (Les Belles Lettres, 1999 et 2000) ou de Festivus festivus (Fayard, 2005). En guise de préface et de postface, les éditeurs ont placé un texte de Jean Baudrillard et un texte de François Taillandier consacrés à Philippe Muray.

 

Causes toujours.jpg

" À partir de l'an 2000 et jusqu'en février 2006 (un mois avant sa mort), les lecteurs dominicaux de La Montagne et les différents titres du Groupe Centrefrance ont entendu la voix ardente, provocante, féroce, de Philippe Muray. Une voix qui dénonçait inlassablement l'escroquerie du monde moderne voué à l'hyperfestif et à la bouffonnerie du politiquement correct. "

13/04/2012

Le demi-siècle du Spectacle du Monde...

Spectacle du Monde 2012-04.jpg

Le numéro d'avril 2012 de la revue Le Spectacle du Monde est en kiosque. 

Le mensuel fête son cinquantième anniversaire et on découvrira donc dans le dossier un florilège d'articles marquants publiés au fil des ans. On retrouvera, notamment, les signatures de Raymond Bourgine, fondateur de la revue,  d'Alexandre Vialatte, de Pierre Gaxotte ou de Paul Sérant.

Hors dossier, outre les chroniques de Patrice de Plunkett et d'Eric Zemmour, qu'on retrouvera, par ailleurs, dans un grand entretien ("La France traite sa souveraineté comme un vieux meuble poussiéreux"), on pourra aussi lire des articles de Pierre-Alexandre Bouclay ("Russie, le nouveau chantier de Vladimir Poutine"), de Michel Marmin ("Pierre Schoendorffer, l'honneur comme tragédie"), d'Arnaud Guyot-Jeannin ("Charles Maurras, l'ordre et l'harmonie") ou de Christopher Gérard ("Félicien Marceau, Français par l'encre versée").