Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

D'exil et de mort...

Les éditions Auda Isarn viennent de rééditer un roman de Michel Mourlet intitulé D'exil et de mort. Écrivain, journaliste, et critique littéraire, Michel Mourlet a également été théoricien du cinéma fondateur du courant mac mahonien...

 

Mourlet_D'exil et de mort.png

" Un coup de revolver retentit dans le bois de Boulogne. Un jeune homme s’écroule sur l’herbe. Que s’est-il passé ? Pourquoi en arriver à ce geste absurde ? La tentation du suicide est une réponse aristocratique et nietzschéenne aux bassesses du monde. Le héros, épris de beauté et d’air pur, gouverné par les sentiments les plus rares, ne conçoit en effet l’existence qu’à la plus haute altitude : « Son suicide s’inscrit dans la ligne de sa manière de vivre, c’est sa dernière élégance », conclut Mourlet. Plusieurs jeunes filles, Evelyne, Luce, Nicole, Martine, traversent la sombre forêt de l’existence du héros et y font comme des trous de soleil. L’adolescence n’est pas toujours l’âge du bonheur, mais elle en a une telle nostalgie, une telle exigence, que cela peut mener loin. Parfois jusqu’au bois de Boulogne, dans l’herbe mouillée de rosée, un matin d’avril.

Plus de soixante ans après sa première édition, ce drame parlera d’autant plus puissamment aux âmes d’élite qu’il est porté par un style précis, elliptique et tranchant, classique en un mot, qui aura l’effet d’un coup de fouet ou d’un alcool. Il est paradoxalement peu de romans aussi toniques que celui-ci. "

Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel