Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean Fontenoy, entre aventure et écriture...

Les éditions du Lore viennent de rééditer sous se titre d’Écrits des audaces baroques, trois livres de Jean Fontenoy, L’Ecole de Renégat, Shanghaï secret et Le Songe du Voyageur, publié dans les années 30 et depuis difficilement trouvables. Journaliste, aventurier et écrivain, passé du communisme au fascisme, Jean Fontenoy est mort à Berlin le 27 avril 1945. Gérard Guégan et Philippe Vilgier ont chacun consacré une biographie à ce personnage hors-norme.

Fontenoy_Ecrits des audaces baroques.jpg

" Rédigés entre sa trente-sixième et quarantième année, ces trois livres insolites (L’Ecole de Renégat, Shanghaï secret, Le Songe du Voyageur), se situant entre le récit et le pamphlet, font incontestablement de Jean Fontenoy (1899-1945) un écrivain, un vrai.

Véritable écrivain donc mais aussi soldat politique, passé du communisme au fascisme, Fontenoy mourut à la fin du mois d’avril 1945 dans un Berlin en ruines.

Notons également chez cet homme aux multiples talents, celui de journaliste qui le conduisit entre autres à diriger Le Journal de Shanghaï dès 1927.

Deux biographies de Jean Fontenoy ayant été publiées ces dernières années (celle de Gérard Guégan en 2011, éd. Stock, et celle de Philippe Vilgier en 2012, éd. Via Romana), il nous a paru opportun de faire découvrir à notre lectorat une partie de l’œuvre de l’homme pour qui cette citation de L.-F. Céline semble convenir : « Voyager c’est bien utile, ça fait travailler l’imagination. » "

Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel