Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2018

Les Prétoriens du Général...

Les Presses universitaires de Rennes viennent de publier une étude de François Audigier intitulée Les Prétoriens du Général Gaullisme et violence politique de 1947 à 1959. Maître de conférence en histoire contemporaine, Francois Audigier est déjà l'auteur d'une Histoire du SAC (Stock, 2003).

 

Audigier_Les Prétoriens du Général.jpg

" Fondé par de Gaulle au printemps 1947, le Rassemblement du Peuple Français (RPF) se dote d’un puissant service d’ordre (SO) pour se protéger de la violence communiste. S’inspirant d’un modèle de gestion militante de la violence politique élaboré depuis la fin du XIXe siècle par la droite nationaliste française (des Commissaires de Déroulède aux Dispos des Croix de Feu), ce puissant appareil de sécurité, incarné par des chefs charismatiques (colonel Rémy, Dominique Ponchardier), met au point un protocole efficace pour sécuriser les meetings et campagnes d’affichage. Avec ses gros bras et sa « brigade volante », le RPF tient la rue et permet au Général d’exister politiquement. L’ouvrage questionne la nature paramilitaire de ce service d’ordre (niveau d’effectifs, présence d’armes, sur-représentation de militaires, fonctionnement autoritaire et dimension offensive), interroge son rapport banalisé à la violence (effet générationnel de la guerre, propagande accidentogène, virilisme politique), analyse les pratiques de clandestinité, d’infiltration et d’espionnage issues de la Résistance et réactivées par l’anticommunisme de Guerre froide. "

Écrire un commentaire