Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2018

L'âge d'or du maurrassisme...

Les éditions Pierre-Guillaume de Roux viennent de rééditer un essai de Jacques Paugam intitulé L'âge d'or du maurrassisme, avec une préface de Michel de Jaeghere. Docteur en droit, Jacques Paugam a été pendant de nombreuses années journaliste à la radio et à la télévision. 

 

Paugam_Age d'or du maurassisme.jpg

" L'on aurait dû en 2018 commémorer le cent-cinquantième anniversaire de la naissance de Charles Maurras (1868-1952). Mais l'inscription de son nom au Livre des commémorations nationales a provoqué de telles réactions d hostilité que le ministère de la Culture l'en a finalement retiré. Une décision qui a, à son tour, soulevé l'indignation. Ainsi Maurras continue-t-il d être mis à l'index et de déchaîner les passions. Déjà en 1971, lorsque Jacques Paugam a publié sa brillante étude consacrée aux débuts du maurrassisme cet Âge d or qu'il situe entre 1899, date de la création de la revue de l'Action française, et 1908, année où fut lancé le quotidien , il s'agissait de mettre en lumière les complexités d'une pensée qui a nourri des hommes aussi différents que Bernanos, Montherlant, de Gaulle... Partant des textes et s'y tenant toujours, l'auteur s'attache à montrer comment, en neuf ans, l'Action française va élaborer sa doctrine, établir ses choix et construire une véritable philosophie de l'État qui, dans beaucoup de ses aspects, rend un son très actuel. L'on voit alors combien il est pernicieux de réduire le maurrassisme à ses facettes indéfendables comme l'antisémitisme et de ne retenir qu'elles. Mais comment ne pas les dissimuler sans étouffer ce que cette pensée compte par ailleurs de richesses ? Maurras est-il un mal-compris ? Ses conceptions de l'État, de la Nation, ont-elles été déformées par les luttes partisanes et les passions politiques ? Ces questions demeurent
d'actualité. Rééditer l'ouvrage de Jacques Paugam, magistralement préfacé par Michel De Jaeghere, revêt donc un sens profond. Dépassant les controverses, il contribue à réintroduire Maurras dans le passé et le présent de la France. Et à faire entendre l'apport spécifique de l'Action française à l'histoire des idées au-delà des vaines et stériles polémiques. "

Écrire un commentaire