Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2018

La brocante de mai 68...

Les éditions Pierre-Guillaume de Roux viennent de publier un essai d'Olivier Germain-Thomas intitulé La brocante de mai 68. Ecrivain-voyageur, Olivier Germain-Thomas, marqué par les cultures d'Asie, est l'auteur de nombreux essais ou récits de voyages.

 

Germain-Thomas_La brocante de mai 68.jpg

" Mai 1968 : une révolution, une farce, un mythe, une brocante avec trouvailles et vieilleries ? Cinquante ans après, l’événement reste une énigme tant les motivations et certaines manipulations souterraines forment un tissage complexe. L’auteur fut à la fois témoin et acteur au cœur de la tourmente alors qu’il terminait un doctorat de philosophie à la Sorbonne. Séduit au début par l’aspect ludique, il a vite pris parti pour de Gaulle avec ce qu’il représentait de grandeur et d’affirmation de l’indépendance de la France. En opposition à ses camarades, il se retrouve donc quasi seul à tenter de se faire entendre, jusqu’à parler dans le Grand amphithéâtre de la Sorbonne sous les huées et les quolibets. Le livre se poursuit avec le référendum de 1969, le voyage de De Gaulle en Espagne avant sa mort à Colombey. Il est ensuite question de nombreuses rencontres avec André Malraux, du double visage de François Mitterrand, de la Participation, du quinquennat, etc. Des révélations ponctuent ce récit alerte et rehaussé d’humour. Mais l’auteur a choisi la voie de la littérature et des séjours en Asie qui continuent de féconder son esprit. Alors, emporté par l’élan de Mai 68 et des espoirs restés en jachère, le texte propose des ouvertures sur le présent et l’avenir. Seront ainsi abordés les racines, la langue française, l’Europe, les religions, l’apport de l’Inde… À la fin, une Lettre ouverte au président de la République accompagnée (en toute fausse modestie…) de quelques suggestions au météore Macron. "

Écrire un commentaire