Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2018

Anglophobie et francophobie...

Les éditions Dualpha viennent de publier un essai de Louis-Christian Gautier intitulé Francophobie et anglophobie à travers les siècles. Il est suivi de Les Anglais et nous, un texte de Jean Luchaire, journaliste et patron de presse, fusillé à la libération. Ancien officier, diplômé en histoire, Louis-Christian Gautier est déjà l'auteur de plusieurs livres.

 

Gautier_Francophobie-Anglophobie.jpg

" France-Amérique du Nord… des images vien­nent en désordre à l’esprit : « La Fayette nous voilà ! » et les « Sammies » nous secourant en 1917 ; en 1944 l’opération « Overlord » le « D-Day » où les GI’s débarquent sur les côtes normandes – ainsi que des Canadiens de la IIe Armée anglaise que l’on a tendance à oublier. C’est un peu court.

Et surtout irénique, car l’histoire des relations entre la France, royale, républicaine ou impériale, et les Anglo-américains est émaillée de nombreux conflits plus ou moins aigus, mais généralement minimisés ou carrément passés sous silence.

Il serait injuste de qualifier brutalement d’anglophobe le texte de circonstance (il date du début de la IIe Guerre mondiale) de Jean Luchaire « Les Anglais et nous » publié à la suite de celui de Louis-Christian Gautier : il présente une vision des évènements qui ne coïncide pas avec l’Histoire « officielle ». Bien plus, en cette période de séparation du Royaume-uni d’avec l’Union Européenne, il prend une allure de prophétie.

On y trouve des formules qui ont une résonnance actuelle, telles que : « États-Unis d’Europe, seuls susceptibles de nous permettre de résister à l’emprise américaine ». Quant aux prolongements actuels de cette « histoire oubliée » (volontairement ou non ?) le lecteur voudra bien se reporter comme on dit « à son quotidien habituel. » "

Les commentaires sont fermés.