Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2016

Fureurs islamistes et défaite de la paix...

Les Presses universitaires de France viennent de publier un court essai de Gabriel Martinez-Gros intitulé Fascination du djihad - Fureurs islamistes et défaite de la paix. Universitaire, spécialiste de l'histoire de l'Islam médiéval, Gabriel Martinez-Gros est notamment l'auteur de Brève histoire des empires (Seuil, 2014).

 

Fascination du djihad.jpg

" Nous protégeons les animaux, Daesh égorge des hommes. On pourrait en conclure que nous vivons sur des planètes différentes… Il n’en est rien. La violence de l’État Islamique se nourrit de notre désarmement, elle est l’envers des progrès pacifiants de la civilisation. Le djihadisme incarne la puissance d’une idéologie religieuse qui nous méprise et nous insulte. C’est là notre vraie blessure : l’histoire est peut-être en train de changer de camp, à notre détriment. Notre pacification sourcilleuse abandonne au djihadisme l’immense fascination de la violence collective. "

Écrire un commentaire