Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2015

Samain, Imbolc, Belteine et Lugnasad...

Les éditions Yoran Embanner viennent de rééditer Les Fêtes celtiques,  l'ouvrage de Françoise Le Roux et de Christian-J Gyuonvarc'h. Les deux auteurs, disciples de Dumézil et spécialistes réputés du monde celtique, ont également publié un essai intitulé La civilisation celtique, lui aussi disponible chez l'éditeur.

 

Fêtes celtiques.jpg

" L’américanisation de nos sociétés a popularisé la fête d’Halloween, ou plus exactement Samain,
selon son nom irlandais, dont les médias ne manquent à chaque automne, de rappeler sa lointaine origine celtique. Mais derrière son aspect folklorique et festif, en quoi consistait-elle exactement ? Quelle était sa signification ? Sa symbolique ?
Sa place avec les autres fêtes célébrées par les Celtes de l’Antiquité ? Alors que la thématique celtique connaît un regain d'intérêt, cet ouvrage se veut une initiation claire et précise aux quatre principales fêtes des Celtes : Samain, le 1er  novembre qui ouvre l’année celtique, Imbolc au 1er février, Belteine au 1er mai et Lugnasad, le 1er août.
Avec un décalage d’environ quarante-cinq jours sur la date calendaire réelle, ces fêtes se classent selon deux catégories : les fêtes solsticiales de Samain et Belteine et les fêtes équinoxiales d'Imbolc et de Lugnasad. Seules les deux grandes fêtes de novembre et de mai comportaient des sacrifices et des cérémonies religieuses tandis que la fête d’août était une fête des moissons et celle de février, un rituel de lustration.

Ces quatre fêtes sont étudiées ici à partir de sources irlandaises médiévales qui constituent, du Moyen Âge jusqu’à l’époque contemporaine, la seule source valable de documentation et d’interprétation. "

Les commentaires sont fermés.