Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2015

L'architecture comme outil identitaire...

Les éditions Infolio viennent de publier un essai de Federico Ferrari intitulé Le populisme esthétique - L'architecture comme outil identitaire. Architecte et urbaniste, Federico Ferrari enseigne "l'Histoire de la Ville" à l'Université Polytechnique de Milan.

 

Populisme esthétique.jpg

" Tout projet populiste procède par exclusion, en ceci qu’il vise à construire un espace à la fois défensif et identitaire. Cet ouvrage analyse une série de discours de type populiste qui trouvent dans l'esthétique leur outil principal, le populisme se présentant comme une forme d'esthétisation du politique. Partant de l'analyse de trois exemples historiques et de l'analyse d'une série de débats, l'ouvrage avance l'hypothèse que le dispositif du "populisme esthétique" offre une clé pour comprendre la condition postmoderne. L'hétérogénéité esthétique n'est pas démocratique, comme le prétendent ses défenseurs, mais relève d'une logique de rationalisation. Le populisme esthétique est de nature "surmoderne" plutôt que postmoderne, et porte à leurs conséquences extrêmes une série de caractéristiques de l'idée classique de Modernité. "

Les commentaires sont fermés.