Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2015

L'avenir du citoyen-soldat...

Les éditions Le Polémarque viennent de publier un nouvel essai de Bernard Wicht intitulé L'avenir du citoyen-soldat. Universitaire, historien des idées et spécialiste en stratégie, Bernard Wicht a récemment publié Une nouvelle Guerre de Trente Ans (Le Polémarque 2011) et Europe Mad Max demain ? (Favre, 2013).

 

Avenir du citoyen soldat.jpg

 

« Car, tant l’environnement stratégique que l’univers mental ont complètement changé : fatiguées de la guerre, durement éprouvées par la crise financière et économique, distraites en permanence par le surf et le bruit des nouveaux médias, sans véritable projet politique, nos sociétés ne manifestent plus grand intérêt pour un éventuel « esprit de résistance »… Il importe donc de revenir à la motivation première de la résistance, sa relation dialectique avec le pouvoir. C’est en effet ce dernier qui façonne la résistance, qui en détermine les contours, les voies et les moyens. À l’ère globale, le paradigme de la résistance bougerait-il en profondeur ? Manifestations, revendications de la rue, rassemblements populaires appartiendraient-ils à la Modernité disparue… à l’âge des révolutions du temps passé ?

Peut-être que la résistance dont il est question à l’heure actuelle est quelque chose de plus fondamental. Peut-être qu’en l’absence d’un projet politique, elle ne se traduit ni par des actions immédiates, ni par des manifestations de masse. Peut-être qu’elle ne s’exprime pas non plus en fonction d’une guerre quelle qu’elle soit, mais de manière plus profonde… en termes de culture (comprise comme l’ensemble des valeurs et des comportements définissant un groupe humain). Peut-être que, dans ce sens là, résistance devient synonyme de renaissance – non pas le remplacement d’un gouvernement par un autre, mais la survie de l’individu autonome, souverain… le citoyen ! »

Les commentaires sont fermés.