Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2015

Cyberespace et cybercrime !...

Les éditions du CNRS publient cette semaine Cybercriminologie, un essai de Xavier Raufer. Journaliste et criminologue, Xavier Raufer enseigne à l'université de Paris II et a récemment publié Les nouveaux dangers planétaires - Chaos mondial, décèlement précoce (Editions du CNRS, 2009), Géopolitique de la mondialisation criminelle - La face obscure de la mondialisation (PUF, 2013) et Criminologie - La dimension stratégique et géopolitique (Eska, 2014).

 

Cybercriminologie.jpg

" « L’univers cybernétique est désormais l’un des principaux domaines de la fraude et du crime », a déclaré un expert anglais à la suite du piratage de 233 millions de fiches clients d’un géant du e-commerce. Aujourd’hui, les victimes de la cyber-criminalité se comptent par dizaines de millions, des stars d’Hollywood aux habitués des réseaux sociaux ou du commerce en ligne. Comment, à partir de quels ordinateurs et de quelles techniques les nouveaux gangs du net opèrent-ils ? C’est ce que révèle le nouveau livre de Xavier Raufer. Fondé sur des informations seulement connues des spécialistes, Cyber-criminologie dévoile la gravité d’un phénomène qui menace le citoyen ordinaire, les grandes entreprises, les États, les banques, etc. Piratage et vente clandestine de données personnelles, maliciels pénétrant les ordinateurs publics et privés, fraudes identitaires ou à la carte bancaire, sites marchands illicites cachés dans le dark web : le monde du cyber-crime est aussi florissant qu’insaisissable.
Xavier Raufer explique ici comment notre société hyper-connectée a donné naissance à un cyber-monde où prolifèrent hackers, mafias du net russes, chinoises ou iraniennes, hacktivists libertaires exploitant les failles de nos systèmes informatiques. Sans parler de la surveillance omniprésente des États comme l’affaire Prism l’a révélé. Des dangers qui vont de pair avec la croissance exponentielle du Net… "

Les commentaires sont fermés.