Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

patrick gofman

  • Un violent pamphlet !...

    Les éditions Le Retour aux Sources rééditent une version actualisée et augmentée (il y a de quoi !...) du pamphlet de Patrick Gofman intitulé Bats ta femme tous les jours ! . L'ouvrage bénéficie d'une préface de Serge de Beketch et d'une postface d'Anne Brassié. Écrivain, journaliste, polémiste, Patrick Gofman est, notamment, l'auteur de l'excellent roman Coeur-de-cuir (Flammarion, 1998) ainsi que de quelques ouvrages agréablement grinçants comme le Dictionnaire des emmerdeuses (Grancher, 2012) ou Vengeances de femmes (Fol'fer, 2011).

     

    Gofman_Bats ta femme tous les jours.jpg

    « Lisez ce livre pour ce qu’il est : un éclat de rire coupant. Vous verrez que pour être mauvaise conseillère, la colère n’en est pas moins une excellente inspiratrice. Quant à vous, belles dames, si, méprisant les conseils et sourdes aux objurgations, vous décidez de le lire quand même, ne vous frappez pas. Gofman est à votre service. »
    - Serge de Beketch

    « Patrick Gofman a commis, et avec préméditation, le livre le plus hérétique qu’en ces temps de féminisme triomphant, on puisse imaginer : Bats ta femme tous les jours. Tout un programme. [...] Le Duce Gofman sonne la contre-attaque virile. Puisque, paraît-il, les femmes sont nos égales, il n’y a plus à se gêner. On peut y aller franco ! La galanterie n’est plus de saison. [...] Gofman le Survivant raconte. Ses femmes. Son calvaire. Lui, pauvre brebis masculine livré aux hordes de louves insatiables. On en pleure. »
    - Paul Dautrans

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Les retours de Patrick Gofman...

    Les éditions du Retour aux sources viennent de publier Retours, un livre de Patrick Gofman, préfacé par Péroncel-Hugoz. Écrivain, journaliste, polémiste, Patrick Gofman est, notamment, l'auteur de l'excellent roman Coeur-de-cuir (Flammarion, 1998) ainsi que de quelques ouvrages grinçants comme le Dictionnaire des emmerdeuses (Grancher, 2012) ou Vengeances de femmes (Fol'fer, 2011).

     

    Gofman_Retours.jpg

    " Le grand reporter Henri Béraud épatait les foules et leur vendait des centaines de milliers de livres, avant la guerre (1939-45), en leur contant ce qu'il avait vu à Moscou, Rome ou Berlin, sans sortir d'Europe. C'était il y a bientôt cent ans. Moscou était à trois jours de train, et le visa pour l'Union Soviétique (où Kamenev, en 1925, était « indiscutablement l'homme le plus important », croyait Béraud) demandait un mois de démarches.

    En 1968 encore, mon envol sur KLM pour une autre planète, Houston (Texas, USA), causa quelque émotion dans ma petite famille, à Caen (Calvados).

    Mais nous sommes à présent au XXIe siècle. Et je ne m'étonne pas de recevoir une carte postale de l'île Maurice, dans l'océan Indien, où mon frère a conduit son épouse et leurs quatre enfants, simplement pour animer leur Nouvel An 2014.

    Je n'escompte donc nullement vous éblouir avec mes pérégrinations à Léningrad, Madagascar ou Washington D.C. Un million de Français visitent les États-Unis chaque année. J'espère seulement retenir votre attention, une heure ou deux, en partageant un regard sui generis sur des horizons qui demeurent lointains, à bien des égards. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • La reine du chaos...

    Les éditions Delga viennent de publier un essai polémique de Diana Johnstone intitulé Hillary Clinton - La reine du chaos. Auteur d'une thèse sur André Malraux, l'auteur est journaliste indépendante aux Etats-Unis. Sur la candidate démocrate à la présidentielle américaine, on pourra également lire Hillary démasquée (Pardès, 2008) de l'excellent Patrick Gofman !...

     

    Reine du chaos.jpg

    " Diana Johnstone analyse le lien entre les ambitions d’une politicienne sans scrupule, Hillary Clinton, et la machine qui sous-tend “l’empire américain” : le complexe militaro-industriel, les médias, le lobby pro-israélien, et les intellectuels qui orientent le discours sur les droits de l’homme, le multiculturalisme ou les droits de minorités en faveur de la guerre perpétuelle.

    Passant en revue les conflits au Honduras, au Rwanda, en Libye, Bosnie, Kosovo, Irak, Syrie et Ukraine, Diana Johnstone illustre une caractéristique de l’empire américain qui diffère des empires passés : une volonté de destruction d’ennemis potentiels plutôt que d’occupation et d’exploitation.

    En se faisant la porte-parole de “gauche” de l’offensive actuelle contre la Russie, avec le risque de guerre nucléaire qu’elle entraîne, Hillary Clinton renforce un des principaux dangers qui menacent l’humanité aujourd’hui. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Une poupée gonflée...

    Nous vous signalons la publication chez Amazon, au format électronique, d'un court roman de Patrick Gofman intitulé Une poupée gonflée. Journaliste, polémiste, romancier, Patrick Gofman est, notamment, l'auteur de l'excellent Coeur-de-cuir (Flammarion, 1998) ainsi que de quelques ouvrages grinçants comme le Dictionnaire des emmerdeuses (Grancher, 2012) ou Vengeances de femmes (Fol'fer, 2011).

     

    Poupée gonflée.jpg

    "Sous le règne de Giscard, une jeune fille de bonne famille, d’une beauté effrayante, dégringole du trotskisme au gangstérisme pur et simple, en frôlant la pornographie. Cette dégringolade traverse Paris, l’Afrique, Caen, la Californie, Hawaï, et l’Amérique latine, pour finir. Mal finir. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Le trotskisme dégénéré...

    Les éditions Les Bouquins de Synthèse nationale viennent de publier Le trotskisme dégénéré, un court ouvrage de Patrick Gofman. Correcteur, ancien trotskiste, ancien collaborateur de L'Idiot international et du Choc du mois, Patrick Gofman est l’auteur d’une dizaine de livres, parmi lesquels Les Blondes préfèrent les cons (Edition des Autres, 1979), coécrit avec Pierre Marcelle de “Libération”, ou l'excellent Cœur-de-Cuir (Flammarion, 1998) dans lequel il raconte sa jeunesse engagée. Il a également écrit Vengeances de Femmes (Fol’Fer, 2011) et Le dictionnaire des emmerdeuses (Grancher, 2012). Ceux qui connaissent la verve pamphlétaire de l'auteur ne rateront pas ce nouvel ouvrage !

    Ce livre peut être commandé ici.

     

    Trotskisme dégénéré.jpg

     

    " Pourquoi la chaloupe trotskiste coule-t-elle avec le "Titanic" stalinien ?

    Parce qu'elle est à sa remorque !

    Depuis 1938, le trotskisme, dans ses mille et une chapelles, se présente comme la direction alternative du prolétariat révolutionnaire mondial.

    La disparition du pouvoir soviétique, l'effondrement électoral et moral du PCF devrait donc ouvrir un boulevard aux trotskistes ? Eh bien, non. Les remous de l'immense naufrage stalinien entraînent vers le fond les frêles esquifs de son opposition de gauche.

    Patrick Gofman décrit ici avec précision, brièveté, références, humour et cruauté, les dégénérescences parallèles des staliniens et des stalinains, leur choc fatal avec l'iceberg de l'Histoire, leurs derniers gargouillis dans l'eau glaciale. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Les emmerdeuses ont un dictionnaire !...

    Les éditions Grancher viennent de publier le Dictionnaire des Emmerdeuses - catalogue raisonné des origines à nos jours, de Patrick Gofman. Journaliste et correcteur, Patrick Gofman, qui a notamment collaboré à L'Idiot international et au Choc du mois, est l’auteur d’une dizaine de livres, parmi lesquels Les Blondes préfèrent les cons (Edition des Autres, 1979), coécrit avec Pierre Marcelle de “Libération”, ou l'excellent Cœur-de-Cuir (Flammarion, 1998) dans lequel il raconte son expérience trotskiste (lambertiste...). Il a également écrit Vengeances de Femmes (Fol’Fer, 2011).

     

    Dictionnaire des emmerdeuses.jpg

    Ce livre d’une drôlerie et d’une mauvaise foi totales nous présente une galerie de portraits au vitriol de femmes emmerdantes. L’auteur balaie Histoire, mythologie et littérature – d’Antigone à Eva Joly – et foule aux pieds toutes les avancées du féminisme. Le lecteur n’en sort pas grandi, mais il se sera bien marré.

    Dolorès Haze : Après vos livres “Bats ta femme”, et autres “Vengeances de femmes”, n’était-il pas temps de vous calmer un peu ?
    Patrick Gofman : Certes ! J’avais bien l’intention de changer de sujet… D’ailleurs il me reste sur les bras d’excellents romans noirs, inédits, “Dernier amour” ou “Une poupée gonflée”. Mais M. Grancher, prestigieux éditeur de Marine, a des arguments irrésistibles. 

     
    Je vois… Mais la loi antisexiste a ses arguments aussi ?
    Rassurez-vous : le “Dictionnaire des Emmerdeuses” ne discrimine nullement les femmes, ces anges de bonté, mais chahute doucement quelques exceptions d’entre elles, un peu moins vivables et sympathiques.
     
    Mais enfin, pour quoi faire ?
    Pour se marrer, en hâte, avant d’être obligé de pleurer.
     
    On se demande si vous n’êtes pas un peu snob, à prendre systématiquement le contre-pied des magnifiques avancées du droit des femmes, promu par tous les médias et toutes les autorités du monde industrialisé…
    En ce cas, je suis en bonne compagnie. Celle d’Eric Zemmour, mais aussi d’Elisabeth Badinter ou encore d’Evelyne Sullerot, féministe repentie devenue marraine de SOS Papa. Sous couleur de droit des femmes, le Système s’attache à humilier les hommes, pour mieux les dominer, les exploiter. Je ne l’accepte pas.
     
    Macho ?
    Mais oui. Pourquoi pas ? Fierté, dignité, protection des femmes et des enfants. Le programme machiste est inégalable. La vaste majorité des femmes le pense comme moi.




    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!