Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2010

Le nouveau nationalisme russe

Détesté par les BHL, Alexandre Adler et autres André Glucksman, le nouveau nationalisme russe, incarné par Vladimir Poutine, mérite qu'on s'y intéresse en allant au-delà des clichés pour bobos. C'est ce que fait Marlène Laruelle, spécialiste de la Russie et déjà auteur d'un livre sur l'idéologie eurasiste, dans un ouvrage publié aux éditions de L'oeuvre et intitulé Le nouveau nationalisme russe

Marlène Laruelle.jpg
"La récente montée en puissance de Moscou prend au dépourvu les pays occidentaux, qui ont du mal à décrypter les tenants et les aboutissants de cette manifestation de force, perçue comme agressive. A l'heure où les médias européens dépeignent la Russie comme un pays en prise avec ses vieux démons impérialistes, il convient de revenir sur la question du nationalisme. Le nouveau nationalisme russe offre une grille de lecture qui rompt avec les clichés de la guerre froide. La " Russie de Poutine " n'est pas une URSS bis, c'est une construction politique inédite. Ni le clivage gauche-droite, ni la dichotomie dictature-démocratie ne sont opérants pour traduire les tensions qui structurent la nouvelle puissance russe, à la fois populaire, démocratique et autoritaire. Chercheuse de renom, Marlène Laruelle dresse pour la première fois le portrait politique d'une société qui trouve dans le nationalisme une forme de retour à la normalité. Elle démontre que ce nationalisme n'est pas uniquement aux mains de mouvements d'extrême droite ou d'opposition au pouvoir, mais fait également partie intégrante des stratégies du Kremlin pour recréer de l'unité sociale après le traumatisme des époques gorbatchévienne et eltsinienne. La Russie n'est pas une " autre planète ", son avenir est lié à celui de l'Europe et du monde. Par son caractère pionnier, Marlène Laruelle hisse Le nouveau nationalisme russe au rang d'ouvrage de référence."