Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2013

Liaisons dangereuses ?...

Les éditions Perrin publient cette semaine Liaisons dangereuses - Miliciens, truands, résistants - Paris 1944, une étude historique de Jean-Marc Berlière et François Le Goarant de Tromelin, qui devrait faire du bruit. Les auteurs nous présentent en effet les collusions qui ont existé entre "résistants", collaborateurs, FFI, miliciens et truands dans le Paris de la Libération... Bref, on est loin de la légende dorée de l'histoire officielle, avec ses bons et ses méchants...

Jean-Marc Berlière est déjà l'auteur de Liquider les traîtres (Robert Laffont, 2007), consacré à l'exécution, pendant la guerre, par le parti communiste de ses "renégats", et d'Ainsi finissent les salauds (Robert Laffont, 2012), , une enquête décapante sur les "exploits" des FTP communistes de l'Institut dentaire de Paris à la Libération...

 

Liaisons dangereuses.jpg

" L'extraordinaire confusion qui a régné dans les deux mois qui séparent le débarquement en Normandie de la libération de paris fut propice aux métamorphoses les plus invraisemblables, aux collusions les plus improbables. Ainsi ce centre de « résistance » formé de miliciens - dont les assassins de Georges Mandel -, de quelques « gestapistes », de truands et trafiquants qui ont amassé des fortunes dans les arcanes de la collaboration et cherchent à se reconstruire en prévision de jours nouveaux ; ou ces FFI et FTP gagnés par l'ambiance qui succombent à la tentation et adoptent des comportements de gangsters...
Au-delà des légendes manichéennes, cet ouvrage dessine une réalité où toutes les frontières sont brouillées, où apparaissent de surprenantes compromissions, d'impudents retournements de veste et de choquantes complicités.
L'histoire de la Libération ne fut pas celle que l'on enseigne depuis 70 ans, cette histoire officielle qui offre une image si rassurante d'un peuple de résistants, patriotes et héroïques, luttant contre une « poignée de misérables » et de criminels..."