Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2014

Ivre d'un rêve héroïque et brutal...

« Il dort au lit profond creusé par les eaux vierges.
Qu'importe un monument funéraire, des cierges,
Le psaume et la chapelle ardente et l'ex-voto ?

Puisque le vent du Nord, parmi les cyprières,
Pleure et chante à jamais d'éternelles prières
Sur le Grand Fleuve où gît Hernando de Soto. »

José Maria de Hérédia (Les Trophées, Le Tombeau du Conquérant)

 

Les éditions de Fallois viennent de rééditer un roman de Marcel Brion, intitulé Ivre d'un rêve héroïque et brutal. Mort en 1984, historien de l'art et romancier, Marcel Brion est, notamment, l'auteur d'une étude réputée intitulée L'Allemagne romantique (Albin Michel, 1962-1978) et de biographies de Frédéric II de Hohenstaufen et de Charles le téméraire.

Marcel Brion.jpg

" Hernando de Soto est un des conquistadores les plus connus de la Conquête des Amériques (José Maria de Heredia lui a d’ailleurs consacré un très beau poème).

L’ouvrage inédit de Marcel Brion n’est pas une biographie historique – bien que les faits relatés soient exacts – mais un véritable roman picaresque, où l’auteur a voulu restituer un épisode remarquable de la Conquête des Amériques, comme un homme de l’époque pourrait l’avoir écrit.

La vie d’Hernando de Soto, depuis sa jeunesse en Espagne, ses expéditions au Pérou, à Cuba, jusqu’à sa fin tragique en Floride, est une suite d’aventures extraordinaires. On retrouve dans ce roman les héros de la conquête, des plus prestigieux comme Pizarro aux plus humbles soldats, les affrontements avec les Indiens, les interrogations face aux injustices que ceux-ci subissent (il défendra notamment, sans succès, le grand Atahualpa).

C’est une histoire pleine de bruit et de fureur, mais aussi une histoire d’amour pour un continent, sa beauté, ses femmes, ses mystères, et d’où l’humour n’est jamais absent, grâce à une galerie de personnages truculents.

La personnalité d’Hernando de Soto, très complexe et attachante, traitée avec une grande finesse et une absence totale de manichéisme, donne une vision moderne et ambiguë de cette époque. "