Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2010

Heidegger et le discours de rectorat

" Toutes les capacités de la volonté et de la pensée, toutes les forces du cœur, toutes les aptitudes du corps doivent être développées par la lutte, exaltées dans la lutte et gardées sauves comme lutte.

Nous choisissons la lutte du savoir, la lutte de ceux qui questionnent, et nous professons avec Carl von Clausewitz : « Je renonce à l'espoir frivole d'être sauvé par la main du hasard. »"

Martin Heidegger, Discours de rectorat, in Ecrits politiques, Gallimard, 1995

 

 

La revue Les études philosophiques, publiée aux PUF, consacre son numéro 2 de 2010 à Heidegger et à son célèbre Discours de rectorat, prononcé en 1933. C'est ce discours, en particulier, qui est brandi par les quelques épurateurs de la philosophie qui sévissent depuis une quarantaine d'années (Jean-Pierre Faye, Victor Farias ou Emmanuel Faye, par exemple) et qui ont fait de la dénonciation de Heidegger comme  "philosophe nazi" leur fond de commerce !...

Autour de Heidegger.jpg

Au sommaire :

AUTOUR DE HEIDEGGER, DISCOURS DE RECTORAT (1933) : CONTEXTES, PROBLÈMES, DÉBAT

Christian Sommer – Présentation


Charles Bambach – Le Discours de rectorat de Heidegger


Rudolf Bultmann – Lettre à Heidegger du 18 juin 1933


Karsten Harries – Le Discours de rectorat et le « national-socialisme privé » de Heidegger


Olivier JouanjanGefolgschaft et Studentenrecht : deux gloses en marge du Discours de rectorat


Glenn W. MostPólemoV pántwn pat®r. Les Présocratiques dans la recherche des années vingt


Christian Sommer – Métapolitique de l’Université. Le programme platonicien de Heidegger


Études critiques


Christian Sommer – Quelques publications récentes sur Heidegger et le national-socialisme

 

Résumés

Comptes Rendus


In Memoriam Franco Volpi (1952-2009)

Ouvrages reçus