Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2017

Bug...

Les éditions Casterman publient cette semaine Bug, un nouvelle bande-dessinée d'Enki Bilal. D'origine yougoslave, on lui doit notamment Le vaisseau de pierre (1976), Les phalanges de l'ordre noir (1979), Partie de chasse (1983) ou encore La foire aux immortelles (1980) et ses suites, œuvre véritablement archéo-futuriste. Enki Bilal a également fait quelques incursions au cinéma avec, en particulier, Bunker Palace Hôtel (1989) et Immortel, ad vitam (2004).

Bilal_Bug.jpg

" Dans un avenir proche, en une fraction de seconde, le monde numérique disparaît, comme aspiré par une force indicible. Un homme, seul, malgré lui, se retrouve dans une tourmente planétaire.

Après avoir traité de sujets politiques, géopolitiques (Les Phalanges de l’Ordre Noir, Partie de chasse, avec Pierre Christin), de destins dictatoriaux et de rêves d’immortalité (La trilogie Nikopol), de cauchemars obscurantistes prémonitoires (Le cycle du Monstre), de planète recadrant les humains (La trilogie du Coup de Sang), Enki Bilal nous prive de notre addiction digitale en nous plongeant, non sans une certaine dérision, dans un monde de désarroi et d’enjeux multipolaires…"

03/02/2013

Tour d'horizon... (41)

Atlantikwall.jpg

Au sommaire cette semaine :

- sur Le Monde.fr, le blog Big browser revient sur un article du New York Times qui consacre Gérard de Villiers, le père de SAS, comme l'auteur de romans d'espionnage le mieux informé au monde...

SAS – Gérard de Villiers, l’homme qui en savait trop

 

Beau danube rouge.jpg

 

- sur Le Figaro, Bertrand Guyard présente le chessboxing à ceux qui ne connaissent pas ce sport complet, inventé par le dessinateur Enki Bilal...

Chessboxing : Kasparov contre Tyson chez Artcurial

chessboxing.jpg

 

- sur Le Monde.fr, Pascal Robert-Diard nous propose une enquête édifiante sur la vague de violence criminelle qui submerge l'agglomération marseillaise et qui laisse la justice impuissante... 

Marseille : au nom de la loi

 

marianne marseille.jpg


 

01/06/2011

La pensée et l'action !...

chessboxing bilal.jpg

Connaissez vous la boxe-échecs ou chessboxing ? C'est un sport inventé par le dessinateur et scénariste Enki Bilal dans sa bande-dessinée futuriste Froid Equateur(Les Humanoïdes associés, 1992),  troisième volet de la trilogie Nikopol (dont les deux premiers tomes sont La foire aux immortels (Dargaud, 1980) et La femme piège (Dargaud, 1986)). Le chessboxing voit les deux adversaires s'affronter alternativement sur l'échiquier et sur le ring.

Un admirateur de Bilal, l'artiste performeur Iepe Rubingh décide d'organiser un premier combat en 2003. la formule connait un réel succés et des fédérations de chessboxing apparaissent en Allemagne, en Angleterre et en Russie, notamment.


CHESS-BOXING ::: Combat au 104 - Paris par Gonzai_mag

Le combat se déroule en onze rounds : 6 d'échecs (6 tranches d'une partie en blitz de 2x12 mn) et 5 round de boxe alternés. La victoire peut s'obtenir aussi bien sur l'échiquier que sur le ring. La partie commence évidemment par un round d'échecs et l'accés à ce type de compétition est réservé à des personnes possédant un niveau de bon joueur de club (1800 ELO).

 

 

Ce sport extrême, où il faut "se battre sur le ring et faire la guerre sur l'échiquier" connaît maintenant des compétitions internationales , championnats d'Europe et championnat du monde...