Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2012

Les emmerdeuses ont un dictionnaire !...

Les éditions Grancher viennent de publier le Dictionnaire des Emmerdeuses - catalogue raisonné des origines à nos jours, de Patrick Gofman. Journaliste et correcteur, Patrick Gofman, qui a notamment collaboré à L'Idiot international et au Choc du mois, est l’auteur d’une dizaine de livres, parmi lesquels Les Blondes préfèrent les cons (Edition des Autres, 1979), coécrit avec Pierre Marcelle de “Libération”, ou l'excellent Cœur-de-Cuir (Flammarion, 1998) dans lequel il raconte son expérience trotskiste (lambertiste...). Il a également écrit Vengeances de Femmes (Fol’Fer, 2011).

 

Dictionnaire des emmerdeuses.jpg

Ce livre d’une drôlerie et d’une mauvaise foi totales nous présente une galerie de portraits au vitriol de femmes emmerdantes. L’auteur balaie Histoire, mythologie et littérature – d’Antigone à Eva Joly – et foule aux pieds toutes les avancées du féminisme. Le lecteur n’en sort pas grandi, mais il se sera bien marré.

Dolorès Haze : Après vos livres “Bats ta femme”, et autres “Vengeances de femmes”, n’était-il pas temps de vous calmer un peu ?
Patrick Gofman : Certes ! J’avais bien l’intention de changer de sujet… D’ailleurs il me reste sur les bras d’excellents romans noirs, inédits, “Dernier amour” ou “Une poupée gonflée”. Mais M. Grancher, prestigieux éditeur de Marine, a des arguments irrésistibles. 

 
Je vois… Mais la loi antisexiste a ses arguments aussi ?
Rassurez-vous : le “Dictionnaire des Emmerdeuses” ne discrimine nullement les femmes, ces anges de bonté, mais chahute doucement quelques exceptions d’entre elles, un peu moins vivables et sympathiques.
 
Mais enfin, pour quoi faire ?
Pour se marrer, en hâte, avant d’être obligé de pleurer.
 
On se demande si vous n’êtes pas un peu snob, à prendre systématiquement le contre-pied des magnifiques avancées du droit des femmes, promu par tous les médias et toutes les autorités du monde industrialisé…
En ce cas, je suis en bonne compagnie. Celle d’Eric Zemmour, mais aussi d’Elisabeth Badinter ou encore d’Evelyne Sullerot, féministe repentie devenue marraine de SOS Papa. Sous couleur de droit des femmes, le Système s’attache à humilier les hommes, pour mieux les dominer, les exploiter. Je ne l’accepte pas.
 
Macho ?
Mais oui. Pourquoi pas ? Fierté, dignité, protection des femmes et des enfants. Le programme machiste est inégalable. La vaste majorité des femmes le pense comme moi.