Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2014

Les elfes sous les orages d'acier......

Les éditions Christian Bourgois viennent de publier Tolkien et la grande guerre, un essai de John Garth. Journaliste, l'auteur a mis en lumière l'influence essentielle qu'a eu la première guerre mondiale sur l’œuvre de l'auteur du Seigneur des anneaux. Son livre a d'ores et déjà été traduit en italien, en espagnol, en allemand et en chinois !...

 

Tolkien et la grande guerre.jpg

 

" « Être emporté en pleine jeunesse par 1914 n’a pas été une expérience moins abominable qu’en 1939… en 1918, tous mes amis proches, sauf un, étaient morts. »

C’est en ces termes que J.R.R. Tolkien répondait aux critiques qui voyaient dans Le Seigneur des Anneaux une réaction à la Seconde Guerre mondiale. Tolkien et la Grande Guerre nous livre pour la première fois le récit exhaustif de ce qui l’a poussé très jeune à se lancer dans la création de la Terre du Milieu, alors que le monde autour de lui sombrait dans la catastrophe.

Puisant dans les papiers personnels de Tolkien, cette biographie essentielle révèle l’horreur et l’héroïsme qu’il a pu connaître en tant qu’officier de transmissions dans la Somme et présente le cercle d’amis intimes qui l’incita à prêter vie à sa mythologie. John Garth montre ici que l’expérience de la Première Guerre mondiale est un élément fondamental de la force pérenne qui émane de la Terre du Milieu. "

 

10/10/2012

Tolkien de A à Z !...

Les éditions du CNRS publient cette semaine un Dictionnaire Tolkien, établi sous la direction de Vincent Ferré. Universitaire, spécialiste incontesté de l'auteur du Seigneur des Anneaux, Vincent Ferré, qui a notamment publié Tolkien : sur les rivages de la terre du milieu (Bourgois, 2001), a rassemblé pour cet ouvrage près de 340 notices, établies par une soixantaine d'auteurs !...

dictionnaire-tolkien.jpg

"Une œuvre monde, avec ses langues, sa mythologie, sa géographie, ses villes et ses royaumes peuplés d’Elfes, de Hobbits, de mages et autres créatures imaginaires. Qui, toutes générations confondues, ne connaît pas Bilbo ou Frodo ? Écrivain, poète, critique, philologue, médiéviste, J.R.R. Tolkien est devenu, dès les années 1960, avec Le Seigneur des Anneaux puis récemment, avec les adaptations cinématographiques de Peter Jackson, un phénomène de société.

Ce dictionnaire est le premier en français à donner une vision globale de cette oeuvre unique en son genre : personnages, sources d’inspiration, lieux, religion, politique, poésie, postérité, jeux vidéo ou de rôles… À côté de l’écrivain, le lecteur fera connaissance avec le Tolkien illustrateur, père de famille, médiéviste érudit. Y sont également interrogés le prétendu conservatisme de Tolkien, son projet de mythologie pour l’Angleterre…

Un dictionnaire encyclopédique prenant en compte les acquis des recherches les plus récentes et des traductions nouvelles ; découvrant toutes les facettes d’une œuvre à l’imaginaire débordant, le travail constant d’un créateur-artisan soucieux du moindre détail, et le développement d’un univers en constante expansion.

Un dictionnaire à la mesure de l’œuvre de Tolkien."

05/09/2012

Parlez-vous le Haut elfique ?...

 

"Namárië ! Nai hiruvalyë Valimar !
Nai elyë hiruva ! Namárië !"

Extrait du poème Namárië ("Adieu") chanté par Galadriel dans Le Seigneur des Anneaux

Les éditions Fejtaine viennent de publier Le Haut elfique pour les débutants, un ouvrage d'Edouard Kloczko, distingué tolkiéniste, destiné à la l'apprentissage de la langue des Hauts elfes, parlée sur la terre sacrée de Valinor. C'est beau, délicieusement inutile et indispensable pour tous les amoureux de la Terre du Milieu...

 

Elfique.jpg

"Tolkien a toujours considéré que l'oeuvre de sa vie n'était pas Bilbo le Hobbit ni Le Seigneur des Anneaux... Mais la langue des elfes. Philologue, il s'employa toute sa vie durant à créer non pas une mais des langues elfiques - avec leurs patois locaux et leurs évolutions. La plus connue est le Quenya, ou Haut elfique, dont Kloczko donne ici la plus complète et fidèle des initiations, le Maître n'ayant laissé que des fragments de grammaire ou de dictionnaire. Tolkien écrit dans l’une de ses lettres : « Je crois que fondamentalement mes écrits sont d’un seul tenant et à la base d’inspiration linguistique. (...) L’invention des langues en est le fondement. Les récits furent imaginés avant tout pour constituer un univers pour les langues et non pas le contraire.
Pour moi, un nom vient en premier et l’histoire suit. J’aurais préféré écrire en « elfique ». Mais, bien entendu, une oeuvre comme Le Seigneur des Anneaux a été retravaillée et je n’y ai laissé que la dose de langues imaginaires que je pensais que le lecteur était capable de supporter (à présent, je sais que nombreux sont ceux qui en auraient voulu bien plus) ».
Avec une fidélité, une passion et une érudition impressionnantes, Edouard Kloczko nous propose une véritable initiation à cet univers linguistique à la fois imaginaire et très réel dont parle Tolkien. Venez donc découvrir comment parlent et écrivent les elfes."