Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2010

D'un protectionnisme l'autre

Les Presses Universitaires de France publient dans leur collection Major, D'un protectionnisme l'autre - La fin de la mondialisation ? , un solide dossier sur le protectionnisme dans le monde d'aujourd'hui, coordonné par David Colle. Parmi les contributeurs figure l'économiste Jacques Sapir, un des fervents défenseur de cette politique.

 

Protectionnisme.jpg
"Un monde d’entreprises (Rapport Anteios 2009) avait souligné en quoi l’expression « économie de marché » tendait à faire oublier le rôle essentiel et le pouvoir des entreprises. L’expression « libre-échange» ne masque-t-elle pas la réalité moins douce d’une « mise en concurrence » ? Depuis deux siècles, le libre-échange a certes gagné du terrain, mais alors que de nombreuses théories économiques nous ont démontré ses avantages absolus sur le protectionnisme, il semble que ce dernier soit toujours « renaissant ». Le protectionnisme a-t-il ses raisons que la raison économique ne veut point reconnaître ?
L’économique bute sur le politique, les choix sociaux et culturels de nations ou groupes de nations. Il bute aussi sur le « temps », au sens où la concurrence des biens et services et la circulation du capital sont bien plus rapides que les ajustements du capital humain et des modèles sociaux : la concurrence est plus rapide que le reclassement d’une ouvrière textile dans le secteur des nanotechnologies… ou que l’amélioration des conditions de travail dans les mines chinoises. Ainsi s’explique un protectionnisme dont les formes semblent en perpétuelle évolution et qui méritait pour cela une nouvelle définition, tant il concerne aussi les mouvements de capitaux, d’information et ceux des hommes. Ainsi s’explique un protectionnisme qu’il ne s’agit pas de défendre ou de condamner mais de comprendre…"

Table des matières

Introduction. — Le protectionnisme a-t-il un sens ?, par David Colle

LE SENS HISTORIQUE DU PROTECTIONNISME
I. Protectionnisme et avènement des nations – Le protectionnisme ou l’intérêt de nations ayant des intérêts dans le monde, par David Colle
II. Le protectionnisme en pensée et en actes – Le protectionnisme à travers la pensée économique, par Roxana Babulescu, Hugues Poissonnier
III. D’un protectionnisme l’autre… – L’évolution des formes de protectionnisme, par Renaud Chartoire, Jean-Pierre Noreck
IV. Le régionalisme est-il un protectionnisme ? – Les unions régionales face au multilatéralisme, par Frédéric Teulon
V. Le laisser-passer, source de laisser-faire – La libéralisation des services, par André de Seguin

LE PROTECTIONNISME, CONTRESENS ÉCONOMIQUE ?
VI. Du contresens économique au sens politique – Raison du libre-échange, raisons du protectionnisme, par David Colle
VII. Réussite et espoirs déçus – Ouverture commerciale et développement économique, par Hugues Poissonnier
VIII. Le vrai sens du terme – Le libre-échange ou la mise en concurrence sociale des nations, par Jacques Sapir
IX. La mise en concurrence financière des territoires – La finance mondiale et les États, par Jacques Sapir

LE SENS POLITIQUE DU PROTECTIONNISME
X. Le protectionnisme, une histoire de groupes d’intérêts – Économie politique de la politique commerciale, par Xavier Enselme
XI. Indépendance stratégique et pérennité de l’idée de nation – L’État, acteur du protectionnisme d’hier et de demain, par Patrick Lallement
XII. Allons-nous vers une nouvelle guerre froide ? – Le protectionnisme et la guerre économique, par Frédéric Munier

Conclusion. — Le protectionnisme entre guerre et paix, par David Colle