Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2011

Les terroristes de l'hygiénisme...

Nous reproduisons ci-dessous un point de vue de Philippe Randa, publié sur son blog, à propos de l'hygiénisme bien pensant imposé par le Nouvel Ordre Moral...

 

hygiénisme.jpg

Les terroristes de l'hygiénisme
 
La moitié de la France a beau être en vacances scolaires sous un soleil inhabituel en ce mois d’avril, le Nouvel Ordre Moral veille. Tous les Big Brother contemporains n’ont de cesse de criminaliser les automobilistes, de pourfendre les pollueurs, de s’insurger contre la montée du Front national, de faire bombarder les dictateurs récalcitrant au Nouvel Ordre Mondial au nom de la sacro-sainte démocratie universelle, de leurs droits de l’homme obligatoires et du coca-cola pour tous…
Ces jours-ci, une nouvelle campagne est lancée contre les fumeurs… via leurs paquets de cigarettes qui seront désormais décorés “d’images chocs”, dignes des pires films d’horreur de la Hammer ou, plus simplement, du quotidien des sanatoriums : tumeurs malignes par-ci, poumons pourris par-là, dents avariées, boutons purulents, ganglions crevassés et abcès de toutes les couleurs… Nul doute que voilà une idée qui tentera sans doute le très médiatisé artiste Andrès Serrano, celui qui vient de mettre en scène un crucifix trempé dans son urine pour une exposition plus scandaleuse qu’artistique en Avignon…
Reste évidemment à savoir si cette énième campagne d’informations portera ses fruits, voire quelques fruits ou non… L’avenir le dira, mais la tâche est ardue, sachant, comme le rapportait Le Figaro en octobre dernier qu’“en 2010, près d’un adulte sur trois fume quotidiennement ou de manière occasionnelle en France. Soit environ 15 millions de personnes, âgées de 15 à 75 ans. Un nombre en hausse “pour la première fois de manière significative depuis la loi Evin” a précisé lundi l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), en rendant publics les résultats du Baromètre santé 2010. En cinq ans, le pourcentage de fumeurs quotidiens a ainsi augmenté de 2 points, pour atteindre 28,7 % de la population, tandis que les fumeurs occasionnels se maintiennent à 4,7 %.
Ce qui tenterait à prouver que plus on harcèle les fumeurs, moins il y a de résultats…
Dans la même logique, on se demande pourquoi terroriser ainsi les seuls fumeurs…
Pourquoi ne pas obliger les propriétaires de voiture à repeindre celles-ci avec des carcasses de véhicules accidentés où apparaîtraient des visages explosés, des cadavres sanguinolents, des bras et jambes broyés, etc. ?
Pourquoi ne pas obliger les fast-foods à orner leurs vitrines de fresques explicites sur les dégâts que leurs matières grasses provoquent sur l’organisme humain ?
Pourquoi ne pas obliger les producteurs de vins et d’alcool à décorer leurs bouteilles avec des photos de foies explosés, de visages couperosés, d’intestins pourris ?
Pourquoi ne pas obliger les banques à afficher à l’entrée de leurs agences le nombre de ménages surendettés par les crédits à la consommation ? Le nombre de clients ruinés par les placements foireux de leurs Conseillers ?
On pourrait ainsi décliner à l’infini les obligations des uns et des autres pour une plus saine vie citoyenne…
Avant la dernière guerre mondiale, on disait de la Suisse que tout ce n’y était pas interdit y était obligatoire… Dans la société idéale des sévères hygiénistes contemporains, nul doute que tout ce qui n’y sera pas dénoncés en permanence, nous sera imposé.
 
Philippe Randa (Le blog de Philippe Randa, 21 avril 2011)