Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2013

L'homme qui devait gagner la guerre...

Les jeunes éditions Argos viennent de publier un essai de Christophe Bêchet intitulé Alfred von Schlieffen - L'homme qui devait gagner la Grande Guerre. Jeune universitaire liégeois, Christophe Bêchet est spécialisé dans l'histoire militaire de la première guerre mondiale.

 

Schlieffen.jpg

" Si la mort n'avait pas frappé le comte Alfred von Schlieffen en 1913, l'Allemagne aurait sans doute remporté la Première Guerre mondiale. Chef d'Etat-major de l'armée impériale allemande en 1891, Schlieffen met au point un plan fulgurant de stratégie offensive sur deux fronts. Son but : écraser la France, avant de retourner les forces allemandes contre la puissance russe. Le mouvement de tenaille qu'il formalise est imparable.
La droite des armées allemandes, surpuissante, est conçue comme un rouleau compresseur qui enveloppera le dispositif ennemi. Les initiatives françaises et la médiocrité de ses successeurs auront pourtant raison de la mécanique du "Plan Schlieffen". En revenant sur le parcours et la formation de Schlieffen, Christophe Béchet, spécialiste de l'histoire de la stratégie allemande de la Première guerre mondiale, fait revivre l'histoire d'une offensive qui devait changer la face du monde. "

 

Sur le même sujet, il faut également lire Le plan Schlieffen, de Pierre-Yves Hénin, un essai d'histoire stratégique totale, particulièrement brillant et passionnant...

 

Le plan Schlieffen.jpg

" Si souvent évoqué, admiré, critiqué, le Plan Schlieffen est pourtant mal connu. À l’approche du centenaire du début de la Première Guerre mondiale, Pierre-Yves Hénin vient combler ce manque manifeste.

Embrassant un mois de guerre, mais aussi deux siècles d’histoire et de controverses, l’auteur retrace la genèse du Plan Schlieffen, puis les modifications qui lui ont été apportées jusqu’à sa mise en œuvre et son échec sur la Marne, déjà le tournant décisif dans la Grande Guerre.

Analysant les regards successifs des après-guerres, Pierre-Yves Hénin montre comment l’écriture de l’histoire du Plan Schlieffen a été instrumentalisée pour défendre dans des contextes bien différents, au-delà même de la chute du Mur de Berlin, l’image de l’armée et de l’Empire allemands et comment cette histoire peut être prolongée par une réflexion rigoureuse sur d’autres issues possibles des campagnes de l’été 1914.

Alliant une large vision historique à une analyse précise des facteurs purement militaires, ce livre unique permet de déconstruire les différents mythes venus perturber notre vision du Plan Schlieffen qui occupe une place à part dans l’histoire militaire et, finalement, dans l’histoire du xxe  siècle européen. "