Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2011

Chasse aux pauvres dans les centres-villes...

L'excellent Xavier Eman, sur le blog du Choc du mois, cogne avec talent sur l'écologie pour bobos friqués façon Sarkozy... Toujours la haine du peuple ! 

écologie pauvres.jpg

 

Chasse aux pauvres dans les centres-villes

Comme elle a bon et large dos la lutte contre la « pollution » !
Ainsi, afin, nous dit-on, d’améliorer la « qualité de l’air » dans les grandes agglomérations, les "Zapa" (Zones d'actions prioritaires pour l'air), nées du grand barnum du Grenelle de l'environnement, seront bientôt des zones urbaines « centrales » interdites aux véhicules les plus polluants.
Sans surprise, les véhicules considérés comme les plus polluants sont les plus anciens : voitures datant d'avant le 30 septembre 1997 et deux-roues datant d'avant le 30 juin 2004.
Ces mesures « environnementalistes » reviennent donc à interdire de circulation en centre-ville toutes les personnes n’ayant pas les moyens de s’acheter de véhicule récent ou neuf, ainsi que les quelques réfractaires par principe à la loi du renouvellement obligatoire des biens qui estiment sottement que tant qu’une voiture remplit son rôle de transport d’un point A à un point B, il est inutile de la changer ou de la remplacer.
Ne parlons pas des amateurs de véhicules de collection et autres gardiens du « patrimoine automobile » qui se voient eux aussi rejetées hors de nos villes au profit des derniers modèles « suréquipés » des différents constructeurs (la climatisation, par exemple, présente de série sur tous les modèles récents, est indiscutablement une grande avancée environnementale…)
Bref, seront punis tous ceux qui ne consomment pas assez et pas assez bien, ce qui ne manque pas de sel pour une mesure prétendument écologique mais qui, de tout évidence, à surtout pour but et vocation de relancer l'achat de véhicules neufs qui a nettement ralenti à la suite de l'abandon de la prime à la casse fin 2010.
L’accroissement du productivisme comme réponse à la pollution, il fallait y penser !

Si l’on suit la logique de ce nouveau gadget législatif, le gigantesque et flambant neuf 4x4 Bmw de 250 chevaux  utilisé pour faire les courses de Madame à Fauchon Madeleine ne pose aucun problème pour l’environnement urbain à la différence de la vieille Peugeot 205 trois portes utilisée par le prolo pour se rendre au travail depuis la lointaine banlieue où l’a exilé la spéculation immobilière parisienne !

C’est pas beau et grand l’écologie version Sarkozy ?

Xavier Eman