Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2010

L'Europe et le vide de la puissance

Jean-Paul Baquiast, animateur du site Europe solidaire et du site scientifique assez remarquable Automates intelligents, a publié en 2008, aux éditions Jean Paul Bayol, L'Europe et le vide de la puissance. Ce farouche défenseur de l'indépendance européenne y défend un projet néo-colbertiste particulièrement vigoureux. Des thèses qui mériteraient d'être débattues par tous ceux qui rêvent d'une autre Europe.

Jean Paul Basquiat.jpg
"L'Europe, déjà en manque de souveraineté juridique et politique, ne peut aujourd'hui acquérir la souveraineté économique et technologique dont elle aurait besoin pour résister aux super-États qui dominent le monde. Ceux-ci pratiquent sans complexe l'interventionnisme et la guerre économique, en attendant de s'affronter dans de véritables conflits.

À ces risques géopolitiques s'ajoutent les crises climatiques, environnementales et démographiques dont on ne mesure pas encore toute l'ampleur.

Ce livre envisage quelques voies permettant aux Européens de combler en partie leur vide de puissance. Elles supposent beaucoup de sacrifices dans le domaine matériel et des investissements considérables dans les sciences, les technologies et les industries nouvelles. Elles pourront réveiller, notamment à l'Est, les vieilles peurs du collectivisme et du dirigisme bureaucratique. Nous voudrions que le lecteur ne s'arrête pas à ces craintes. Il faut bien mesurer que la civilisation européenne ne survivra, dans un monde de trois milliards d'hommes aux revenus ne dépassant pas deux dollars par jour, que si elle propose à ses ressortissants d'autres perspectives que celle d'une consommation irresponsable."