Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2014

Kléber Haedens et quelques écrivains au milieu des ruines...

Le quinzième numéro de la revue Livr'arbitres est en vente et comporte un dossier consacré à Kléber Haedens et un autre présentant un choix d'écrivains debout au milieu des ruines

La revue peut être commandée sur son site :  Livr'arbitre, la revue du pays réel.

 

Livr'arbitres 15 - 2.jpg

Au sommaire de ce numéro :

Editorial

Plaisirs solittéraires

Actualités

La révolution de son balcon

Portrait

Kléber Haedens

Biographie

      Henri Fauconnier, écrivain aventurier

Domaine étrager

Scandale mineur

Un roman immense et rouge

Clio

      Georges Albertini

Polémiques

       L'antilepénisme primaire décrypté

Réflexions

        François Cheng

        Jean d'Ormesson

In mémoriam

        Charles Péguy

        Antoine de Saint-Exupéry

Dossier

       Des écrivains au milieu des ruines : Rémi Brague, Renaud Camus,Vladimir Kozlov, Jean-Jacques Langendorf, Erik L'Homme, Olivier Maulin

Nouvelles

Carnet de route

         Au pays des Guilloux

Carte postale

Au théâtre ce soir !

D'une image un film

Poésie

 

 

 

17/05/2014

Du diable en politique...

Les éditions du CNRS viennent de publier un essai de Pierre-André Taguieff intitulé Du diable en politique - Réflexions sur l'antilepénisme ordinaire.  Philosophe, politologue et historien des idées, Pierre-André Taguieff est directeur de recherche au CNRS et est l’auteur de plusieurs essais importants et incisifs comme La Force du préjugé - Essai sur le racisme et ses doubles (La découverte, 1988), Sur la Nouvelle Droite - Jalons d'une analyse critique (Éditions Descartes et Cie, 1994), Résister au bougisme (Mille et une Nuits, 2001), Les Contre-réactionnaires : le progressisme entre illusion et imposture (Denoël, 2007) ou Julien Freund, au cœur du politique (La Table ronde, 2008).

 

pierre-andré taguieff,antilepénisme,front national,bougisme,diabolisation

 

" « L'antilepénisme ordinaire a pris l'allure d'une machine fonctionnant dans un seul sens : empêcher de connaître et de comprendre l'ennemi désigné, interdire toute discussion libre et informée sur le mouvement lepéniste, substituer l'indignation morale et la condamnation diabolisante à la critique argumentée et à la lutte politique. La diabolisation de l'adversaire empoisonne le débat démocratique et profite en définitive au parti lepéniste, qui tire habilement parti de la dénonciation vertueuse et consensuelle dont il est l'objet pour se poser en victime du " Système ". Toute dénonciation extrémiste fait le jeu de l'extrémisme dénoncé. Le seul moyen de dire clairement en quoi les orientations du FN sont inacceptables consiste à analyser le programme de ce parti sans lunettes idéologiques, donc sans le lire à travers les stéréotypes accumulés au terme d'une longue tradition " antifasciste ". Face au FN, il faut d'abord vouloir le connaître, puis le juger sur ses résultats locaux, dans la gestion municipale, et non plus seulement sur ses intentions déclarées ou ses projets. » Ce livre, qui analyse la diabolisation dans tous ses aspects, s'efforce de penser l'extrémisme politique, sur la base de multiples exemples historiques. Il s'impose pour faire face aux extrémismes contemporains. "