Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2013

Le localisme contre le mondialisme...

Les éditions IDées viennent de publier Anti-mondial Pro-local, un ouvrage collectif signé par Jean-David Cattin, Alban Ferrari, Julien Langella, Arnaud Naudin et Philippe Vardon. Un travail de réflexion intéressant sur ce que pourrait être une politique localiste cohérente.

Le livre peut être commandé ici.

 

Anti-mondial pro-local.jpg

" La mondialisation est un phénomène en développement continu depuis plusieurs siècles. Son apogée a été atteinte par la mise en œuvre quasi totalitaire d’un triple dogme touchant au libre-échange international des marchandises, à la circulation sans frein des capitaux, et à la migration des usines et des hommes.

Loin d’imaginer que la solution se trouve dans les délires de gouvernance mondiale d’un Attali ou le monde sans frontières des altermondialistes, nous pensons tout au contraire que face à la mondialisation qui détruit, les Européens (et les peuples du monde de manière plus générale) doivent reconquérir leur marché intérieur, à travers des échanges économiques géocentrés. C’est ainsi une véritable relocalisation de l’économie, et donc des hommes, qui doit être engagée.

Se situant à la jonction de l’écologie et de l’économie, le localisme est à même de façonner un monde apaisé dans ses relations économiques, un monde plus juste. Il permet aussi de renouer avec des modes de consommation plus sains, en particulier dans le domaine alimentaire, en retrouvant les cycles naturels.

Si le mondialisme, idéologie à laquelle tous nos gouvernants de droite comme de gauche ont fait allégeance, ne connaît que la poursuite du profit maximal, le localisme renoue avec les notions d’enracinement et d’équilibre. Les textes rassemblés dans ce recueil évoquent la logique localiste sous l’angle économique, écologique, culturel, et démocratique. "