Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2015

Les dirigeants nazis vus par le "meilleur" d'entre eux....

Les éditions Perrin viennent de publier Portraits de nazis, un ouvrage de Werner Best, préfacé par Eric Kerjean, auteur d'une biographie de l'amiral Canaris.

Énième ouvrage sur le nazisme ?... Non, au contraire, un témoignage passionnant par un acteur important du deuxième cercle du régime qui mérite d'être lu.

Brillant juriste, Werner Best rejoint le NSDAP en 1930, après voir, au cours des années 20, participé à la résistance contre l'occupation française et fréquenté les cercles néo-nationalistes. Membre de la SS, il intègre, dès l'arrivée d'Hitler au pouvoir en 1933, les services de sécurité. Il est en 1939 numéro 2 du tentaculaire Office central de sécurité du Reich (RSHA), dirigé par Heydrich. La rivalité qui l'oppose à son chef l'amène à quitter les organes de sécurité. Après un passage en France, il termine la guerre comme plénipotentiaire du Reich au Danemark. C'est donc un hiérarque nazi qui nous livre ces portraits de Ribbentrop, Hitler, Göring, Canaris, Himmler et Heydrich, dont l'originalité tient au fait que leur auteur ne renie pas ses convictions national-socialistes et qu'il se livre à une critique des dirigeants du régime d'un point de vue interne à celui-ci...

On notera au passage que Werner Best, comme juriste de la SS, a été un farouche détracteur de Carl Schmitt et de ses théorie en matière de "Grand espace" et de "droit des gens" et qu'il est à l'origine de son éviction des cercles du pouvoir nazi.

La biographie que l'historien allemand Ulrich Herbert a consacré à Werner Best est disponible aux éditions Tallandier, sous le titre Werner Best - Un nazi de l'ombre.

 

Portraits de nazis.jpg

" Haut dignitaire du IIIe Reich, Werner Best a occupé des postes clés au sein de l'appareil nazi : juriste et éminence grise de la SS, il fut chef adjoint de la police secrète, administrateur de la France occupée, puis plénipotentiaire du Reich au Danemark. Emprisonné à Copenhague à la fin de la guerre, Best entreprit de croquer six hiérarques du nazisme qu'il a, par ses fonctions, côtoyés à de nombreuses reprises : Hitler, Göring, Ribbentrop, Himmler, Heydrich et Canaris. Ces portraits de nazis par l'un d'entre eux mêlent souvenirs personnels, analyses psychologiques et réflexions historiques. Best montre par exemple un Hitler fort chaleureux à ses débuts en politique, puis sombrant dans la folie. Se découvrent également un Göring à la fois boute-en-train, amateur d'art et de secrets, ou un Ribbentrop nerveux et souffreteux, totalement soumis au Führer. Publiés en France pour la première fois, ces six portraits sont présentés et annotés afin de donner au lecteur les clés de compréhension de ce texte au goût de soufre. Car Werner Best reste un idéologue et vise trois objectifs : justifier ses actes, expliquer l'échec du IIIe Reich et repenser le nazisme. "