Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2011

Santé : l'état d'urgence !...

Spectacle du monde 201110.jpg

Le numéro d'octobre 2011 de la revue Le spectacle du monde est en kiosque. 

Le dossier est consacré à la crise du système de santé. On pourra y lire , notamment, des articles de Gérard Bardy ("Un chef-d'oeuvre en péril"), de Pierre-Yves Poindron ("Les largesses de l'AME") ou de Damien Régis ("La fin du médecin de famille", "Le sacerdoce du médecin de campagne" et "La grande déprime des infirmières").

Hors dossier, on pourra aussi lire un entretien avec Jean-Claude Michéa, un article d' Arnaud Guyot-Jeannin consacré à René Guénon et une critique du dernier livre de Sylvain Tesson par Bertrand de Saint-Vincent. Et on retrouvera aussi  les chroniques de Patrice de Plunkett et d'Eric Zemmour ("Le revers du pouvoir").

07/09/2011

Tango avec Cioran...

"A vingt-deux ans, il est déjà sur les cimes du désespoir. Autrement dit: il n'ira pas plus haut. Il a déjà vu tout le paysage, il a embrassé l'horizon tout entier de son regard horrifié et il sait. Il sait tout ce qui lui manque pour vivre et qui ne viendra jamais. Il n'ajoutera jamais rien à sa tragédie. Il la répétera, il la remâchera jusqu'à épuisement du moteur.
Vieillir n'apprend rien, quand il s'agit de l'essentiel.
Le nombre des distractions s'amenuise.
Le précipice, lui, ne bouge pas d'un poil."

 

Les éditions Odile Jacob viennent de publier La Mort dans l'âme - Tango avec Cioran d'Elisa Brune. Journaliste scientifique, mais aussi auteur de romans, de nouvelles et d'essais sur la sexualité, Elisa Brune a écrit son livres sous forme d'aphorismes, bien sûr...

 

Mort dans l'âme.jpg

"J'ai rencontré Cioran à dix-huit ans. Son appétit de néant m'a bouleversée. Il m'a tenu la jambe pendant dix ans, puis s'est défilé sans prévenir. Cet homme qui était tout absence, ce gisant debout, pouvait donc disparaître ? Son creux a donné voix à la stupeur qui gémissait dans mes tréfonds. La mort, très amusée, est venue faire des ronds de jambe autour de moi. Elle a testé mes résistances et excité la part furieuse de mon vocabulaire. Il en résulte une danse endiablée entre Cioran, la mort et moi. Un tango sauvage à trois." Elisa Brune.