Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En pays défait...

« La honte, la colère et le chagrin emmêlés, il y a longtemps que j'ai envie de vous les jeter au visage. Tels qu ils me viennent. On est infidèle à certains sentiments dès qu'on leur impose un ordre ou une hiérarchie. Je n'en peux plus du manque d'affirmation de soi et de vitalité qui ronge cette vieille nation. J'ai honte de vivre dans un pays qui ne sait opposer, à la barbarie qui le frappe régulièrement, que des bouquets de principes inodores et de pieuses banalités. J'ai honte de cette France où, à la faveur d'un naufrage général des critères de jugement, les fausses valeurs n'en finissent plus de prospérer. »

Les éditions Pierre-Guillaume de Roux viennent de publier une lettre ouverte de Pierre Mari intitulée En pays défait. Pierre Mari est romancier et essayiste.

 

Mari_En pays défait.jpg

 

En Pays défait se présente comme une lettre ouverte adressée aux élites françaises : « élites » politiques, institutionnelles, économiques, artistiques et intellectuelles, entraînées jour après jour dans un discrédit croissant. Le texte met en évidence la démission collective dont elles se rendent coupables depuis une trentaine d’années. Il les accuse d’avoir abandonné à la fois l’histoire et la substance nourricière de ce pays. Et il s’efforce de sonder les ressorts de cet abandon au-delà des accusations quotidiennement ressassées.

L’absence d’attitudes vivifiantes chez ceux qui accèdent à la visibilité atteint aujourd’hui un point calamiteux. Le sens du combat s’est effondré : le ralliement aux simulacres l’emporte de tous les côtés.

Des idiomes de synthèse mondialisés règnent là où s’imposaient naguère la langue française et la hauteur de ses exigences. L’une des forces maîtresses de la France a longtemps résidé dans le lien que ses élites avaient su nouer entre politique et littérature. Aujourd’hui, ce lien est en passe d’être détruit : l’art de conduire les hommes et celui de mettre des mots exigeants sur les choses n’ont jamais été aussi menacés.

Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel