Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Viva Cinecittà !...

Les éditions de Fallois viennent de publier un essai de Philippe d'Hugues intitulé Viva Cinecittà ! - Les douze rois du cinéma italien. Écrivain et historien du cinéma, Philippe d'Hugues est notamment l'auteur de L'envahisseur américain (Favre, 1999), Les écrans de la guerre (De Fallois, 2005), Chronique buissonnière des années 50 (De Fallois, 2008), Les Causeries du dimanche (Auda Isarn, 2013) et Au temps de la Nouvelle Vague (Auda Isarn, 2016).

 

 

" Viva Cinecittà! est une évocation vivante du cinéma italien en son Âge d’Or, à travers douze portraits consacrés aux Maîtres qui, en quelques années, hissèrent les films de la Péninsule au sommet du 7e art et l'y maintinrent pendant quelques décennies: De Sica, Rossellini, Fellini, Visconti, Pasolini, Antonioni, Blasetti, Soldati, Cottafavi, Comencini, Rosi, Olmi.
Ces noms sont incontournables. Ce sont eux les rois du cinéma italien, les grands registi de Cinecittà.
L’idée de Cinecittà et sa réalisation furent l’un des grands projets du régime mussolinien, attentif, comme ses homologues, au développement d’un art éminemment populaire. Le chantier est inauguré en 1937. «Hollywood sur Tibre» est né. Il s’agit de rivaliser avec les grands studios américains. Plus de soixante hectares, des dizaines d’édifices, plus de 20 studios de tournage seront mis au service de cette entreprise. Par-delà les variations et les fluctuations des idéologies dominantes, Cinecittà s’affirmera comme le plus prestigieux sanctuaire de la création cinématographique en Europe.
Avec les douze metteurs en scène retenus par Philippe d’Hugues, sont ici présents tous les genres illustrés dans le fameux studio romain et dans son environnement: la fresque historique, le drame romantique, le fait divers néoréaliste, etc. Cette diversité montre l’exceptionnelle richesse du cinéma italien.
On ne peut aborder la lecture de ce livre sans éprouver le besoin de la poursuivre. On ne peut l’achever sans rêver de repartir à la découverte de Cinecittà, des chefs-d’œuvre qui en sont sortis, des acteurs et des actrices qui n’ont cessé d’enchanter les publics les plus variés. "

Lien permanent Catégories : Cinéma / Théatre, Livres 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel