Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2018

Lucky Lux, flic et anar de droite...

" Ceux-là mêmes qui hurlent au « fascisme » à tout bout de champ, sont les parfaits descendants de ces ordures de coupeurs de têtes de la révolution, des raseurs de gamines à la libération, des tortionnaires de la Guépéou, des pires criminels du bolchévisme, les meilleurs pourvoyeurs de mort, ces lèche-cul nommés kapos dans les camps ! Et ce sont ces gens-là qui vous serinent et déclinent à l'envi les obligations et notifient les diktats des « droits-d'l'homme »... "

Les éditions Erick Bonnier viennent de publier La cuisse racée de Potemkine, un polar réjouissant de Jean-Claude Sacerdot. Ancien policier, journaliste, parachutiste, l'auteur se situe quelque part du côté de Frédéric Dard, de Michel Audiard ou d'A.D.G. Bref, c'est talentueux et décapant !

 

Sacerdot_La cuisse racée de Potemkine.jpg

" Lucky Lux, " ou plutôt Michel Hoffmann, commissaire divisionnaire, patron du DSAR, se promet d'acheter un boulier chinois pour compter les morts qui lui tombent dessus comme à Gravelotte. Ce n'est plus une hécatombe, c'est l'Apocalypse. Un nom revient tout au long de son enquête : " Potemkine ! ". Il ne s'agit pas du cuirassé mais d'une ombre... Une ombre maléfique jamais vue, jamais prise et pourtant Potemkine semble accompagner la mort partout où elle frappe. Elle frappe souvent et... fort ! Pour Lucky Lux, la chasse est ouverte. Mais attention, le loup peut sortir du bois et que dire de la louve ! Les rats eux, comme à leur habitude, sortent des égouts ! "

Les commentaires sont fermés.