Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2016

Histoire criminelle des Etats-Unis...

Les éditions Nouveau Monde viennent de rééditer l'ouvrage de Franck Browning et John Gerassi intitulé Histoire criminelle des Etats-Unis. Ce livre, dont les deux auteurs étaient respectivement journaliste et professeur de sciences politiques, avait été initialement traduit et publié en 1981 sous le titre Le crime à l'américaine.

 

Histoire criminelle des Etats-Unis.jpg

" Et si l'histoire des États-Unis s’était avant tout bâtie sur le crime ? Réputée violente, la société américaine fascine par ses assassinats présidentiels, ses caïds de la mafia ou ses serial killers. Mais au-delà des stéréotypes, ce livre nous fait découvrir le rôle central de la criminalité dans la conquête puis l’administration du « Nouveau Monde ». L’idéologie libérale promeut d’emblée l’initiative individuelle comme moteur du progrès économique : la contrainte est perçue comme nocive et le pragmatisme l’emporte bien souvent sur un puritanisme de façade.

L’analyse historique est ici jalonnée de portraits hauts en couleur. De la délinquance de rue à la corruption jusqu’au sommet de l’État, la sous-culture criminelle se généralise à toutes les strates de la société. Elle fait partie de la vie : petit boulot pour les uns, mal nécessaire pour les autres. Elle imprègne la conscience collective à travers les figures du hors-la-loi, du gangster ou du mercenaire. Elle s’institutionnalise au sein de lobbies qui font de l’illégalité la norme. Et elle essaime au-delà de ses frontières, où l’American way of crime s’exporte presque aussi bien que l’American way of life. "

Les commentaires sont fermés.