Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2015

Puissance et rapports de force au XXIe siècle...

La revue Conflits, dirigée par Pascal Gauchon, vient de sortir en kiosque son deuxième numéro hors-série consacré cette fois-ci  à la question de la puissance.

Vous pourrez y découvrir, notamment, des articles de Pascal Gauchon ("Pouvoir ce que l'on veut" ; "La puissance économique décide-t-elle de tout ?" ; "La France, une grande petite puissance ?"), de Florian Louis ("Penser la puissance"), de Thomas Flichy de la Neuville ("La puissance militaire, Ultima ratio regis"), d'Helena Voulkovski ("Métamorphose de la puissance ?"), de Christophe Réveillard ("L'Union européenne. Renonciation à la puissance ?"), de John Mackenzie ("La hiérarchie des puissance")  de Frédéric Munier ("Le soft power. La puissance de la séduction" ; "L'Allemagne. Un retour à la puissance"), de Pascal Marchand ("La Russie. Le retour de la puissance ?") ou d'Anne-Sophie Letac ("Le savoir, nouvel enjeu de puissance"), ainsi qu'un entretien avec Gérard Chaliand ("Géopoliticien de terrain").

Conflits HS2.jpg

" La puissance est une idée vieille en Europe.

Écrasés par le poids des fautes passées, les peuples européens lui tournent le dos. Ils ont été puissants, ils en ont abusé, ils ont constaté que la puissance coûte financièrement, moralement et psychologiquement, ils ne veulent plus en payer le prix.

La puissance est un idée neuve et renaissante en Asie, en Russie, chez tous les pays émergents et, bien sûr, aux États-Unis. Eux ne partagent pas les états d'âme des Européens, ils ne se posent plus de questions métaphysiques, ils assument la puissance comme une évidence. "

Les commentaires sont fermés.