Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2015

Crépuscule des bibliothèques...

Les éditions des Belles Lettres publient cette semaine un court essai de Virgile Stark intitulé Crépuscule des bibliothèques. Virgile Stark est bibliothécaire et a passé plus de dix ans à la Bibliothèque nationale de France. Son ouvrage vient prolonger, quinze ans après, L'effondrement de la très grande bibliothèque (Encyclopédie des nuisances, 1999) de Jean-Marc Mandosio.

 

Crépuscule des bibliothèques.jpg

" L'autodafé symbolique a commencé. La nuit tombe sur l'esprit. Une fournaise barbare s’élève dans le pâle horizon de la culture. Le papier brûle. Les livres brûlent. Nos livres. Nos bibliothèques, emportées par la Vague numérique. Sur leurs ruines, on construit des « troisièmes lieux », des « hyperlieux », des « learning centers », des « bibliothèques 2.0 ». On ne jure que par la « dématérialisation ». Tout doit être immolé d’urgence à l’Écran Total; et tant pis si la civilisation de l’imprimé s’effondre, tant pis si les lecteurs sont consumés par la flamme innovante. Le Progrès n’est pas nostalgique. On oubliera. On peut tout oublier. Qui regrettera le passé? Il n’y a plus de « temples du savoir », mais des biblioparcs où l’homme moderne assouvit son besoin de distractions; il n’y a plus de « gardiens du Livre », mais des techniciens enragés, fossoyeurs de leur propre héritage. "