Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2014

Dictionnaire de l'Italie fasciste...

Les éditions Vendémiaire viennent de publier un Dictionnaire de l'Italie fasciste, de Philippe Foro. Maître de conférence à l'université de Toulouse, Philippe Foro est un spécialiste de l'Italie contemporaine. On lui doit, notamment Une longue saison de douleur et de mort (Vendémiaire, 2011), un excellent essai sur l'affaire de l'assassinat d'Aldo Moro.

 

Dictionnaire de l'Italie fasciste.jpg

" De A comme Affaire Matteotti à Z comme Zone d'occupation italienne en France en passant par Chemises noires, Calcio, Cinecittà ou Homme nouveau, il fallait un dictionnaire pour appréhender le fascisme, ce phénomène complexe qui fut l'un des trois grands systèmes totalitaires du XXe siècle. Philippe Foro analyse en profondeur tous les différents aspects de ce régime politique qui a dominé l'Italie de 1922 à 1945 : politiques, institutionnels, diplomatiques, militaires, sociaux, économiques et culturels. Ses inspirateurs, son chef, sa doctrine, le consensus qu'il réussit à susciter mais aussi sa politique extérieure, son ambition de faire de l'Italie une grande puissance et son effondrement : autant de points traités en tenant compte des données historiographiques les plus récentes. "

15/02/2011

L'affaire Aldo Moro...

Les jeunes éditions Vendémiaire viennent de publier Une longue saison de douleur et de mort, ouvrage de Philippe Foro consacré à l'affaire Aldo Moro. L'auteur, professeur d'histoire à l'université de Toulouse et spécialiste de l'Italie contemporaine, revient sur l'enlèvement et l'assassinat, en 1978, du président de la Démocratie Chrétienne, trou noir historique dans les très sombres "années de plomb". Au terme de son exposé, l'auteur n'hésite pas à citer parmi les instigateurs probables de ce crime politique le Mossad israélien et la CIA. Passionnant...

 

affaire Aldo Moro.jpg

"Sur l'un des scandales politiques les plus retentissants de la fin du XXe siècle, un récit au jour le jour, vif et très informé, nourri par les témoignages des brigadistes, la correspondance de Moro et les notes des différents protagonistes politiques.
Le 16 mars 1978, via Fani, à Rome, le président de la Démocratie chrétienne Aldo Moro est brutalement enlevé par un commando armé, et les cinq hommes de son escorte tués. Au coeur de ces années de plomb qui voient se succéder en Italie attentats d'extrême droite et d'extrême gauche, dans un climat de désordre et de guerre civile sans précédent, la revendication de cet acte de terrorisme est rapide : il est le fait des brigades rouges, trois hommes et une femme, qui pendant 55 jours retiendront l'homme d'État séquestré dans un appartement du centre ville. L'affaire va bouleverser le pays, et le monde. Aujourd'hui encore, l'historien se trouve confronté, à chaque page de ce volumineux dossier, à d'inquiétantes zones d'ombres. Services secrets de l'Est et de l'Ouest, organisations mafieuses, loges maçonniques, adversaires et compagnons politiques... Au fond, qui avait intérêt à la disparition d'Aldo Moro ?"

Aldo Moro.jpg