Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kleber haedens

  • La Droite buissonnière des années 50...

    Les éditions Dualpha viennent de rééditer un essai de Pol Vandromme intitulé La Droite buissonnière, avec une préface de Marc Laudelout. Critique littéraire et écrivain, Pol Vandromme est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Le monde de Tintin (Table Ronde, 1994), Céline (Pardès, 2001) ou Rebatet (Pardès, 2002).

     

    Vandromme_La Droite buissonnière.jpg

    Préface de Marc Laudelout.

    La Droite buissonnière a été écrit à la fin des années 50. Il porte la date de sa publication, du souci qui l’a gouverné, du zèle qui y a correspondu dans la hâte.

    Pol Vandromme s’était refusé, jusqu’ici, à sa réédition. Il y consent aujourd’hui, et il dit pourquoi dans une préface inédite. Parce qu’une ardeur prémonitoire fer­men­tait dans le libelle d’autrefois, que l’essentiel de son esprit et de sa manière s’y trouvait en germe.

    À savoir : le refus de la politique militante, le privilège absolu concédé à la littérature, la liberté de l’allure, le style comme une éthique, la continuité d’une recherche, l’approfondissement de ce que laissait deviner un titre devenu tout de suite comme une référence de passe.

    Les jeunes gens – les plus impatients à souhaiter cette réédition – liront La Droite buissonnière comme il faut la relire aujourd’hui : dans le prolongement des études ache­vées de Pol Vandromme (sur Déon, Marceau, Mohrt notamment) et au rendez-vous de ses bivouacs d’un hussard.

    Sommaire

    Préface de Marc Laudelout ; introduction de Pol Vandromme

    Première partie : La Droite qui se reconnaît pour ce qu’elle est I. La Droite vue d’en face 21 II. Le bourgeois gentilhomme (Alfred Fabre-Luce) III. Le maître de cérémonie (Pierre Boutang) IV. L’insurgé malgré lui (Maurice Bardèche) V. Le gardien de l’arche (Paul Sérant) 63VI. Le néophyte (Louis Pauwels) VII. Uriel, les droites et le côté sudiste de la destinée

    Deuxième partie : La Droite que l’on reconnaît par ce qu’elle n’est pas I. La Droite malgré elle II. Le géomètre de l’absurde (Marcel Aymé) III. La commère des Halles (Jacques Perret) IV. L’enfant triste saisi par le désenchantement (Roger Nimier) V. L’enfant du bon Dieu est seul au monde (Antoine Blondin) VI. Le joueur asservi à son caprice (Jacques Laurent) VII. L’initiation à la sagesse antibourgeoise (Kléber Haedens) VIII. Le prince du bonheur (Michel Déon) IX. Le seigneur du domaine (Félicien Marceau) X. L’apologiste du libertinage (Roger Vailland) XI. Uriel, l’hypocrisie et la tenue

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Les pendules à l'heure...

    Les éditions Dualpha viennent de publier un livre de souvenirs de Pierre Monnier intitulé Les pendules à l'heure. Ami et confident de Céline dans l'immédiat après-guerre, il est de ceux qui ont permis la republication des œuvres du grand maudit des lettres françaises. Les Lettres à Pierre Monnier (1948-1952) de Louis-Ferdinand Céline ont été publiées par Gallimard en 2015.

     

    Monnier_Les pendules à l'heure.jpg

    " L’ami, le confident de Céline, remet les pendules à l’heure pour nous raconter ce que fut la réalité de la vie sous l’Occupation, les trahisons, les bassesses, l’héroïsme, le courage ou les mensonges qui nous firent tant de mal. Pierre Monnier nous décrit aussi avec brio les événements qui ont précédé le 10 mai 1940 : la trahison anglaise, le jeu des communistes, la lâcheté des dirigeants français…

    Tout cela, non seulement il l’a vécu, mais il le raconte avec sa verve accrocheuse et il dévoile les rôles tenus par certains, leur double jeu, leurs compromissions. Après un tel livre, les prébendiers de la Résistance ne sortiront pas indemnes de soixante-dix années de mensonges et de falsifications de l’Histoire. Les pendules à l’heure : un livre à découvrir d’urgence pour faire taire les assassins de la mémoire.

    Lire Pierre Monnier, c’est aussi entrer dans l’intimité d’un témoin de l’histoire qui fut l’ami ou le confident des grands noms du XXe siècle : Louis-Ferdinand Céline bien sûr, qu’il fut le premier à oser rééditer après-guerre, mais aussi Robert Brasillach, Thierry Maulnier, Kleber Haedens, Charles Maurras, Léon Daudet et bien d’autres.

    Grâce à Pierre Monnier, un grand nombre de mensonges volent en éclats, des évidences s’imposent, et l’adversaire principal surgit au grand jour, comme le cloporte que l’on découvre en soulevant une pierre. Il rapporte ce qu’il a observé avec une claire objectivité, sans concessions et dans la langue la plus directe. Il porte sur les hommes et les faits le regard le plus pénétrant, le plus révélateur et donne ainsi une vision authentique de ces années de fer, de feu et de sang qu’il libère de tous les mensonges dont elle est grevée par ceux qui s’acharnent à mettre le peuple de France en « condition ».

    Ce livre de l’honnêteté historique est, par voie de conséquence, le plus irritant pour les groupes de pression qui prétendent réduire notre mémoire à une perception limitative, réduc­trice et manichéenne.

    Les Pendules à l’heure, c’est l’arme au service de chaque Français pour une intrépide libération de la mémoire et du jugement… "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Contre l'islam ?...

    Le nouveau numéro de la revue Réfléchir & agir (n°53 - été 2016) est disponible en kiosque. Il est consacré à la question de l'islam...

    Réfléchir&Agir 53.jpg

    Au sommaire :

    Tour d'horizon

    Antipasti

    Entretien avec le Docteur Merlin

    DOSSIER : Contre l'islam ?

    Entretien avec Claudio Mutti

    Islamophobie et mouvement national, par Christian Bouchet

    Entretien avec Alain de Peretti

    Guillaume Faye : idiot utile du choc des civilisations ? , par Thierry Durolle

    Ne pas se tromper d'ennemi, par Eugène Krampon

    L'islamisme, mais bien sûr c'est l'extrême droite !, par le CREA

    Par-delà l'islam et l'Occident, par Georges Feltin-Tracol

    Grand entretien

    Bruno Mégret

    Politique

    Coudenhove-Kalergi, par Edouard Rix

    Histoire

    Ivan Iline, par Christian Bouchet

    Littérature

    Kléber Haedens, par Pierre Gillieth

    Bande dessinée

    Jack Kirby, par Didier Dantal

    Un livre est un fusil

    Joseph de Maistre. Considérations sur la France, par Flavien Blanchon

    Notes de lecture

    Musique

    William Sheller, par Laurent Schang

    Disques

     

     

    Lien permanent Catégories : Revues et journaux 0 commentaire Pin it!
  • Kléber Haedens et quelques écrivains au milieu des ruines...

    Le quinzième numéro de la revue Livr'arbitres est en vente et comporte un dossier consacré à Kléber Haedens et un autre présentant un choix d'écrivains debout au milieu des ruines

    La revue peut être commandée sur son site :  Livr'arbitre, la revue du pays réel.

     

    Livr'arbitres 15 - 2.jpg

    Au sommaire de ce numéro :

    Editorial

    Plaisirs solittéraires

    Actualités

    La révolution de son balcon

    Portrait

    Kléber Haedens

    Biographie

          Henri Fauconnier, écrivain aventurier

    Domaine étrager

    Scandale mineur

    Un roman immense et rouge

    Clio

          Georges Albertini

    Polémiques

           L'antilepénisme primaire décrypté

    Réflexions

            François Cheng

            Jean d'Ormesson

    In mémoriam

            Charles Péguy

            Antoine de Saint-Exupéry

    Dossier

           Des écrivains au milieu des ruines : Rémi Brague, Renaud Camus,Vladimir Kozlov, Jean-Jacques Langendorf, Erik L'Homme, Olivier Maulin

    Nouvelles

    Carnet de route

             Au pays des Guilloux

    Carte postale

    Au théâtre ce soir !

    D'une image un film

    Poésie

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Revues et journaux 0 commentaire Pin it!