Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2017

Le symbolisme dans la mythologie grecque...

Les éditions Payot viennent de rééditer dans leur collection de poche un essai de Paul Diel intitulé Le symbolisme dans la mythologie grecque. "Psychologue français d’origine autrichienne, philosophe de formation, Paul Diel (1893-1972) a approfondi sa propre recherche sous l’influence des découvertes de Freud et d’Adler, travaillant notamment sur les rêves et les mythes".

 

Diel_Symbolisme dans la mythologie grecque.jpg

" Einstein admirait la puissance de sa pensée. Paul Diel, psychothérapeute mort en 1972, inventeur de la psychologie de la motivation, était aussi philosophe. "Quand on aura suivi Paul Diel dans les associations de mythes, on comprendra que le mythe couvre toute l'étendue du psychisme mis à jour par la psychologie moderne. Tout l'humain est engagé dans le mythe" (Gaston Bachelard). Icare, Tantale, Persée, Zeus, Gaïa, les Titans, Chronos, Midas, Eros et Psyché, Prométhée, entre autres, nous concernent tous : comme eux, nous sommes menacés par la tentation de la démesure, hantés par la vanité et la culpabilité, la soif de pouvoir, la multiplication des désirs... "

06/11/2014

La théorie du genre ou le monde rêvé des anges...

Les éditions Grasset viennent de publier La théorie du genre ou Le monde rêvé des anges, un essai de Bérénice Levet. Docteur en philosophie, Bérénice Levet est professeur à Polytechnique et est l'auteur d'un essai intitulé Le musée imaginaire d'Hannah Arendt (Stock, 2011).

 

Théorie du genre.jpg

" Le Genre se veut notre nouvel Evangile, porteur de la « bonne nouvelle » que le masculin et le féminin ne sont que constructions et peuvent par conséquent être déconstruits. A cet historicisme intégral qu’elle récuse, Bérénice Levet n’oppose pas Dieu, la nature ou la tradition mais la partition que l’Europe et spécialement la France ont composée sur cette donnée universelle de la dualité des sexes : la galanterie, l’érotisme et la conversation. Non parce qu’ils sont des legs du passé mais parce qu’ils exhalent une saveur incomparable.
Forte d’une position critique, Bérénice Levet se situe à égale distance des partisans du Genre et de ses opposants : au cœur du Genre, dans cette promesse d’un monde où il n’y aurait plus ni hommes ni femmes mais des êtres rendus à une prétendue neutralité originelle, n’y a t-il pas une volonté de couper les ailes du désir hétérosexuel, d’exorciser la hantise de l’attirance que les deux sexes s’inspirent ?
En d’autres termes le Genre n’est-il pas le dernier avatar de la haine d’Eros, l’ultime mouture d’un puritanisme qui n’ose pas dire son nom et se pare d’un alibi progressiste ? "

 

04/10/2011

L'agonie de l'Euro(pe) ?...

La superbe présentation vidéo du prochain numéro de la revue Eléments qui doit paraître le 14 octobre prochain :

Au sommaire :

éditorial : « Mort à crédit », par Robert de Herte.

Entretien avec Richard Millet : l'imprécateur.

Eros ou Agapé : amour qui prend ou amour qui donne.

Entretien avec Jacques Vergès : "Sarkozy trahit la France !"

Le combat des idées : Tintin à Hollywood : un mariage contre-nature ?

L’addictature ou l’impossible révolte.

Dossier : L’agonie de l’euro(pe) !